L'info du Moment

PdC ferme ses portes...
Nous vous invitons à nous rejoindre
sur Chemins de Traverse !


Poudre de Cheminette



 

Partagez|

C'est mignon, cette boutique - Aux herbes de Brenna [Brenna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar



Messages : 94
Âge du Personnage : 19 ans
Lieu de vie : Londres ou campus de l'université

MessageSujet: Re: C'est mignon, cette boutique - Aux herbes de Brenna [Brenna] Sam 23 Jan - 16:52

Anna sourit poliment. Hum hum. Intéressante cette petite esquisse devant une cliente sceptique. "Non mais il y aura peut-être d’autre choix, passons à la suite", mais bien sur. Cette moldue ne s’en sortait pas trop mal, mais elle avait l’air un peu agacé de ne pas rencontrer énormément de succès. Au moins cela l’avait détendue. Il n’y avait plus beaucoup de cartes, elle allait juste éviter de trop réfléchir et ne pas se prendre la tête. Ce serait vite fini. De toute manière, cela ne voulait surement rien dire. Elle avait seulement l’impression de s’y retrouver parce qu’elle interprétait ses paroles avec des éléments de sa vie, mais ce n’était qu’une impression. C’était ce qui permettait aux voyantes d’avoir l’air crédible.

Et bien sur ensuite, la fameuse technique de la peur, l’avertissement contre l’avenir, les tromperies. Il fallait juste de quoi l’inquiéter pour fidéliser la clientèle. Et oui, si elle s’attendait à des malheurs, à une trahison ou une mauvaise décision, elle serait sceptique pour tout ce qui lui arriverait, elle aurait du mal à faire ses choix. Mais comme il n’y avait rien de précis, elle aurait besoin d’éclaircissements. Et là, bim ! Elle viendrait demander conseil aux cartes de madame Brenna. Quel talent. Ce n’était tout de même pas très gentil de l’inquiéter comme ça, comme si l’entrée dans une nouvelle école n’était pas assez stressante. Elle se rendrait dans un endroit où elle ne connaitrait presque personne, un nouvel environnement avec une nouvelle chambre et un nouveau rythme de vie. Merci d’essayer de lui donner d’autres raisons de s’inquiéter. Bon d’accord, il était vrai que la lune, notamment tirée au moment de l’idée, n’était pas très positive. Mais cela l’arrangeait bien.

La voyante fixa encore une fois les cartes, surement sa façon de prétendre qu’elles lui parlaient. Au moins elle essayait d’aller plus loin que la simple signification de la carte et de l’adapter aux clients. Et donc… Un rhume ? Vraiment ? Elles étaient au moins d’accord sur un point : ce n’était pas difficile à prédire. Anna se relâcha légèrement dans son fauteuil et un soupçon de moquerie pointa dans son sourire, ce qu’elle s’empressa d’effacer. Au moins, elle se détendait. Deuxième interprétation, ne pas trop espérer pour ne pas trop être déçue. Oui mais ça, c’était la vie. Elle n’avait pas besoin d’une carte pour la mettre en garde. Oh, les gens nous déçoivent et l’école ne serait peut-être pas à la hauteur de ses attentes ? Tout n’était pas plus facile quand on entrait à l’université ? Les adultes ont des problèmes ? Bienvenue dans la réalité ma pauvre Lucette.

- Ne vous en faites pas, je ferai attention.

Elle lui rendit son sourire sans rien laisser transparaitre de l’ironie de ses remarques intérieures. C’était vrai, elle ferait attention, elle le faisait toujours. Elle s’en sortait plutôt bien pour se protéger. Elle avait accepté que le monde n’était pas rose, sans être pessimiste, et elle était à peu près heureuse. Elle faisait juste attention à rester réaliste dans ses choix et à ne pas trop attendre. Jusque là elle avait réussi à éviter de grosse désillusion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://[url=http://poudredecheminette.forumotion.com/t774-anna-fallon-en-cours]Carnet de voyage[/url] http://[url=http://poudredecheminette.forumotion.com/t765-anna-fallon]fiche[/url]
avatar



Messages : 802
Âge du Personnage : 43 ans
Lieu de vie : Londres
Emploi : Patronne de la boutique "Aux herbes de Brenna"

MessageSujet: Re: C'est mignon, cette boutique - Aux herbes de Brenna [Brenna] Ven 29 Jan - 20:54

Brenna haussa un sourcil. Mauvaise pioche, la moldue ne se laissait pas conter son avenir facilement. Mais qu'aurait-elle voulu entendre ? Brenna n'était pas de ces charlatans qui prédisent l'incroyable, que ce soit négatif ou positif elle n'inventait jamais et se contenter de lire en interprétant aussi logiquement que possible. Chose en vérité que n'importe qui sachant la signification des cartes pouvait faire avec un minimum de jugeote et d'esprit d'analyse... Encore fallait-il que les cartes parlent. Car ce que les moldus s'acharnaient à ignorer, c'est qu'elles ne se dévoilaient qu'aux sorciers.

Toujours était-il que la sorcière se sentait lasse. Allez, plus que deux cartes, on arrive au bout. Il fallait à présent passer au Pape, la cinquième arcane majeure. Un vieil homme à la barbe et aux cheveux longs blancs, engoncé dans sa toge bleue et dans sa cape rouge liserée de doré, coiffé de sa couronne à étage. Sa main gauche, gantée, tenait un sceptre en croix triple, et sa main droite, non-gantée, pointait l'index et le majeur - les autres doigts étant pliés - vers l'autre main. Devant le Pape, des gens vu de dos : l'une au manteau rouge, l'autre vêtue de jaune et rouge, ainsi qu'un bras, appartenant à une troisième personne... Le Pape, notons enfin, avait le regard porté vers sa gauche, et donc à droite si l'on regardait la carte - ainsi donc si on mettait toutes les cartes tirées les unes à côté des autres en partant de la gauche, le Pape regardait la dernière, l'Etoile.

Hum...

De gauche à droite, on avait donc : protection, hésitation, déception, domination, et espérance. Domination... comment allait-elle tourner ça après ce qu'elle avait dit sur la Lune ?

Au moins, si vous subissez des déceptions, vous saurez avancer et vous verrez à coup sûr qui est réellement loyal avec vous. Le proverbe le dit bien : mieux vaut être seul que mal accompagné. mais seule, je doute que vous le soyez réellement un jour... Sans aller jusqu'à dire que le Pape est le parfait pendant de la Lune - ce qui n'est pas vraiment le cas - pour vous aujourd'hui c'est presque ça. Le Pape est un médiateur. Il incarne la transmission du savoir, l'enseignement. On le voit souvent comme le père qui enseigne à ses enfants, ou comme la promesse d'un mariage. Vu votre âge apparent, je serais plutôt tentée par la première comparaison...

Elle riait dans sa tête. Elle avait déjà vu de très jeunes gens se marier, tout comme de vieilles personnes en couple allergiques à la moindre allusion au mariage...

Bien, le Pape est donc la carte de la réalisation dans ce tirage. c'est une chance. Réellement, la chance est un de ses points positifs. D'après mon expérience, c'est une bonne carte, même si ses points négatifs sont tout aussi nombreux que les positifs. Rien ne peut être tout noir ou tout blanc après tout...

Elle confirme les déceptions annoncées par la Lune, tout en affirmant que cela sera un mal pour un bien. Car vous avez besoin de loyauté, d'être respectée pour ce que vous êtes, et non pour ce que les autres veulent que vous soyez. C'est une promesse d'un changement bénéfique dans votre vie, mais qui ne se fera ni rapidement, ni facilement. Je dois vous dire que cette carte me laisse à penser que la direction que vous avez prise, quelle qu'elle soit, est la bonne. C'est probablement la moins simple de celles qui vous étaient proposée, mais ce sera la plus gratifiante pour vous. Mais il faudra que vous gardiez un bon sens de l'organisation et surtout votre enthousiasme.


Oui, cette jeune fille aurait sans doute un brillant avenir. Elle avait l'air déterminée, intelligente, les pieds terriblement sur terre. Et suffisamment de curiosité et d'ouverture d'esprit pour venir chez une voyante sans gober tout ce qu'elle dirait sans réflexion aucune. Bien que les clients de ce genre soient particulièrement difficiles à convaincre, Brenna les appréciait davantage que les autres moldus. Avec les sorciers, c'était plus simple : même ceux qui étaient sceptiques envers la divination savaient que c'était un véritable don... Il n'y avait donc que peu de choses à faire pour convaincre.

Accessoirement, le Pape est très souvent annonciateur de voyages profitables professionnellement. N'hésitez pas face à une proposition de formation à l'étranger, même loin de tout les expériences sont toutes bonnes à prendre.

Les ennuis de santé... mouais, peut être pas une bonne idée d'insister sur ça... on verra plus tard. peut être avec l'Etoile, la "guérisseuse"...

Une chose est sûre, je crains que vous ne mourriez jamais d'ennuie, très chère ! s'amusa la sorcière qui tout d'un coup se navra de ne plus avoir de breuvage... La théière se fit donc attrapée par sa propriétaire qui vida une partie de ce qui restait de liquide dans sa tasse. Poliment, elle présenta la théière à Anna, au cas où elle désirait plus de thé.



Aux Herbes de Brenna
Herboristerie - Développement personnel - Divination

Ouvert du Lundi au Samedi de 9h à 12h et de 14h à 18h
Fermetures annuelles du 30 Septembre au 7 Octobre et du 23 Décembre au 2 Janvier inclus, ainsi que le 2 Mai
Contact : Mrs Brenna M. Quinn, "Aux Herbes de Brenna", Charing Cross Road, Londres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudredecheminette.forumotion.com/t731-brenna-quinn#4996 http://poudredecheminette.forumotion.com/t731-brenna-quinn#4595 http://poudredecheminette.forumotion.com/t718-brenna-quinn#4538 https://perchesurlabranche.wordpress.com
avatar



Messages : 94
Âge du Personnage : 19 ans
Lieu de vie : Londres ou campus de l'université

MessageSujet: Re: C'est mignon, cette boutique - Aux herbes de Brenna [Brenna] Dim 7 Fév - 17:00

La dite-Brenna retourna à la contemplation de ses cartes, sans un mot. Oups, elle semblait un peu agacée. Anna devait avoir laissé paraitre plus qu’elle ne l’aurait voulu. Elle n’allait pas non plus prétendre être totalement charmée par ces prédictions, de toute manière elle n’aurait pas été assez bonne actrice pour feindre assez d’admiration. Mais peut-être que se montrer moins incrédule serait plus gentil. Elle se pencha elle aussi sur les cartes. Le pape donc pour la réalisation. Elle le reconnaissait surtout à son sceptre, avec la croix triple. Qu’allait-elle en dire ? Revers de situation, la voyante changea de technique. Elle avait peut-être réalisé que la peur n’avait pas eu l’effet escompté et elle tentait maintenant de la rassurer ? Bon, le mariage, effectivement, n’était pas au programme. Cette histoire de loyauté, de respect, c’était sans doute juste, mais qui n’en voulait pas ? Et oui, cette histoire de direction choisie qui n’était pas simple s’appliquait particulièrement à elle. Peu de monde avait l’air de penser qu’elle lui correspondait. Mais elle avait surement pu le déduire du début de leur conversation.

Et finalement, ce n’était plus très drôle. Elle s’était amusée à décortiquer les prédictions de la voyante en y cherchant des erreurs. Elle aurait presque aimé des choses spectaculaires, que la bonne femme s’enflamme pour un futur sombre ou mime d’être possédée par les esprits. Parce que, concrètement, elle se fichait de se faire lire son avenir. Elle ne lui prêtait de toute manière pas beaucoup de crédit, elle savait quelle était face à une moldue. N’importe qui pouvait trouver la signification des cartes de tarots, s’il avait la chance de tomber sur un ouvrage qui n’avait pas déformé le sens sorcier. Et à partir de là, on pouvait bricoler ce genre de prédiction, un truc qui tenait debout sans réclamer de grands dons de voyance. Elle n’avait rien dit d’incohérent, ce qui était pas mal du tout, mais de là à penser qu’elle avait réellement prédit son futur à elle… Bon. Dommage, elle aurait aimé être plus divertie.

La voyante lui présenta de nouveau la théière. Oula non ! Si elle buvait encore une tasse de thé, elle finirait par se faire pipi dessus, pensa-t-elle en rosissant. Par contre, elle se fit poliment indiquer les toilettes, manœuvre beaucoup plus sure. Oui, il ne restait plus qu’une carte, mais on ne savait jamais combien de temps cela pouvait prendre. Il ne manquerait plus que la gérante commence à discuter ensuite, et elle serait fichue. Elle se dirigea donc vers le comptoir. Un grand tableau de la reine d’Angleterre l’attendait. La voyant remettre en place son jupon, elle lui adressa un sourire poli et attrapa la poignée. Attendez… Quoi ? Elle se retourna de nouveau vers le tableau où son altesse remua, comme pour se mettre un peu plus confortablement. M-Mais…

- Bonjour jeune fille.

Elle sursauta et fit un pas en arrière. Un vrai tableau dans une boutique moldue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://[url=http://poudredecheminette.forumotion.com/t774-anna-fallon-en-cours]Carnet de voyage[/url] http://[url=http://poudredecheminette.forumotion.com/t765-anna-fallon]fiche[/url]
avatar



Messages : 802
Âge du Personnage : 43 ans
Lieu de vie : Londres
Emploi : Patronne de la boutique "Aux herbes de Brenna"

MessageSujet: Re: C'est mignon, cette boutique - Aux herbes de Brenna [Brenna] Ven 26 Fév - 21:12

Oh ! Brenna oubliait souvent que le thé avait chez beaucoup de gens des propriétés diurétiques efficaces. Elle-même en était exemptée, depuis l'adolescence. D'avoir été éduquée, conjointement à sa mère, par une tati anglaise qui vénérait tout breuvage théiné et interdisait tout autre boisson chaude en sa demeure, ainsi que par plusieurs institutrices plus ou moins du même acabit dans une école où chaque collation n'était constituée que d'une tasse d'un délicieux Earl Grey accompagné de petits gâteaux secs tout aussi anglais, et ba ça entraîne. Étonnamment, elle avait même arrêté de faire pipi au lit dès son entrée dans ce nouveau régime liquide... Moins étonnant, pour Seamus ce fut le contraire... mais ceci est une autre histoire.

Brenna, donc, accueilli le refus de sa cliente avec un sourire amusé, et indiqua poliment où se trouvait les toilettes. Loin de s'imaginer ce qui allait se passer dans cet endroit invisible à son regard, elle attendit que la jeune femme ait fermé la porte et alla chercher rapidement le numéro du jour de la Gazette du Sorcier, qu'elle avait laissé de l'autre côté. Un client, habitué, entra à ce moment-là, pour venir chercher une commande faite quelques jours auparavant...


...Pendant ce temps-là, dans les toilettes...

La reine - jeune, car âgée de 27 ans sur le tableau la représentant le jour de son couronnement - profitait souvent qu'il n'y avait personne dans la petite pièce pour se mettre à l'aise. C'est que porter toutes ses toilettes d’apparat, c'est d'un inconfortable ! Une chance, encore, qu'elle ait été couronnée au milieu du XXème siècle ! Souvent, elle se laissait retomber dans un fauteuil caché derrière elle, qu'on ne voyait évidemment pas sur le portrait. Parfois elle allait chercher quelques livres dans d'autres tableaux auxquels elle avait accès. Une fois, Brenna l'avait surprise en train de danser la jig avec un ancêtre irlandais de la sorcière, dont le tableau se trouvait dans le salon, à l'étage. L'ancêtre avait connu la première Elizabeth et racontait à qui voulait bien l'écouter qu'il en avait été l'amant...

D'ordinaire, lorsque quelqu'un passait la porte de cette pièce, la reine reprenait vite sa place. Surtout lorsqu'il s'agissait de moldu. Le sort sur le tableau y aidait beaucoup. Elle en avait parlé une fois à Brenna : elle ressentait comme une vibration étrange dès qu'un moldu posait la main sur la poignée, ce qui lui laissait suffisamment de temps pour prendre la pose qu'on lui connaissait.

Et là, elle n'avait rien senti. Aussi sut-elle sans tergiversation aucune qu'elle avait devant elle une sorcière. Aussi lui adressa-t-elle tout naturellement son bonjour tandis qu'elle galérait à remettre ce satané jupon qu'elle avait enlevé parce qu'elle avait trop chaud. Quand elle y arriva enfin, elle remarqua la jeune fille interloquée.

J'ai dit "bonjour". Décidément, même chez les sorciers les bonnes manières se perdent...

Elle se retourna, faisant les mouvements de celle qui s'admire dans un miroir - et effectivement Anna pu en remarquer un dans un coin du tableau - puis se figea, regarda au sol, devant elle, derrière, lâcha un "ah, le voilà !", ramassa un petit objet, et se remit face au miroir.

Je l'avais dit à Phillip, l'attache est bien trop fragile...

Elle parvint à refermer son pendentif, puis se retourna vers Anna, et remarqua son air étrange.

Vous allez bien, mademoiselle ? oh, mais oui, vous n'avez jamais vu votre reine, aussi jeune de près, n'est-ce pas ? Hohoho. Je me suis vue il n'y a pas longtemps dans un de mes portraits à Sandringham House, bon sang ce que j'ai vieilli !

Oui, bien sûr, ça ne pouvait être que pour ça que la jeune femme semblait choquée...


Aux Herbes de Brenna
Herboristerie - Développement personnel - Divination

Ouvert du Lundi au Samedi de 9h à 12h et de 14h à 18h
Fermetures annuelles du 30 Septembre au 7 Octobre et du 23 Décembre au 2 Janvier inclus, ainsi que le 2 Mai
Contact : Mrs Brenna M. Quinn, "Aux Herbes de Brenna", Charing Cross Road, Londres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudredecheminette.forumotion.com/t731-brenna-quinn#4996 http://poudredecheminette.forumotion.com/t731-brenna-quinn#4595 http://poudredecheminette.forumotion.com/t718-brenna-quinn#4538 https://perchesurlabranche.wordpress.com
avatar



Messages : 94
Âge du Personnage : 19 ans
Lieu de vie : Londres ou campus de l'université

MessageSujet: Re: C'est mignon, cette boutique - Aux herbes de Brenna [Brenna] Sam 19 Mar - 21:43

Elle se retourna vers la salle qu’elle venait de quitter, comme si elle attendait des réactions. Eh oh, est-ce que quelqu’un d’autre avait vu ça ? C-Ce tableau parle, cela ne choque personne ? Un silence de plomb répondit à ses questions silencieuses, la boutique était déserte. Elle se tourna donc de nouveau vers le tableau, et alors qu’elle croisait le regard de la monarque, afficha un sourire de convenance. Celle-ci s’adressa à elle de nouveau et lui tourna le dos. Bon, Anna, on se reprend. Oui, les tableaux parlent. Ne fais pas ton innocente tu connais bien ça. Elle qui avait déambulé 7 ans dans Poudlard n’aurait pas du s’étonner. Pourquoi être surprise ? Chez les sorciers, les tableaux parlent. Et si les tableaux parlent, tu es chez un sorcier. Conclusion, Brenna est une sorcière. La jeune fille secoua légèrement la tête. Mince alors ! Brenna était une sorcière. Comment était-ce possible ? Comment ne l’avait-elle pas vu ? Elle était là depuis un moment, et pas une minute elle n’avait pensé que cette boutique pouvait appartenir à une vraie sorcière. Bon, les thèmes appartenaient plus à leur monde, mais ils restaient à la portée de n’importe quel moldu. Il était d’ailleurs étrange de s’occuper d’une boutique aussi peu spécialisée, elle devait avoir peu de clients sorciers. Une sorcière pourrait proposer des éléments bien plus intéressant ! Est-ce qu’elle avait préféré s’installer chez les moldus pour une raison quelconque ?

Oh mon dieu. Elle lui avait lu les cartes. Cela changeait tout, complètement tout ce qu’elle venait de vivre. Il s’agissait donc de son futur ? Pour de vrai ? Pour une moldue, peu importe ce qu’elle pouvait prédire, mais une sorcière… Elle lui disait sans doute la vérité, ou ce qu’elle percevait comme la vérité. Pourquoi mentir et tromper ses clients s’il lui était tout aussi facile de leurs donner satisfaction ? Mince, que lui avait-elle dit déjà… Elle avait le droit de lui poser des questions ? Tout compte fait c’était plus intéressant qu’elle n’y aurait pensé. Mais est-ce qu’elle voulait savoir ? Elle n’était pas là pour déchiffrer son futur, normalement ça ne devait rien changer. Mince et re-mince, il fallait qu’elle se souvienne de ce qu’on lui avait dit !

Est-ce qu’elle allait bien ? Euh… Oui, sans doute. Elle essaya de se rependre, passa la main dans ses cheveux et sourit à sa reine. Il est vrai que les années l’avaient beaucoup changé, elle ne l’avait jamais vu ainsi. Les livres d’histoires de ses écoles moldues n’étaient pas assez anciens pour la représenter si jeune. Les rides, l’affaissement de la peau, elle l’avait à peine reconnu. Mais tout cela la troublait passablement, ce qu’elle ne lui avouerait pas. Rencontrer un personnage si important par contre était… Elle se redressa. Par Merlin, elle était devant sa reine, il fallait mieux se tenir. Allez, soit polie.

- Bonjour madame. Veuillez m’excuser, cette rencontre m’a un peu surprise. Votre pendentif est très beau, malgré la fragilité de l’attache.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://[url=http://poudredecheminette.forumotion.com/t774-anna-fallon-en-cours]Carnet de voyage[/url] http://[url=http://poudredecheminette.forumotion.com/t765-anna-fallon]fiche[/url]
avatar



Messages : 802
Âge du Personnage : 43 ans
Lieu de vie : Londres
Emploi : Patronne de la boutique "Aux herbes de Brenna"

MessageSujet: Re: C'est mignon, cette boutique - Aux herbes de Brenna [Brenna] Ven 13 Mai - 22:53

La reine gloussa de façon royale - mais si, vous savez, ce gloussement bref et distingué des grandes dames du monde, sortez un peu voyons - se décala du miroir et s'assit sur le petit fauteuil derrière elle, qu'on ne pouvait que deviner tant les jupons et jupes de Sa Majesté étaient envahissants. Ils dépassaient même du cadre d'un côté... Elizabeth salua d'un hochement de tête majestueux le compliment de sa jeune sujette et se racla délicatement la gorge.

Il ne me semble pas vous avoir déjà croisée ici... en fait, je dois dire que je vois peu de monde ici, à part les moldus. La plupart des sorciers passent par l'autre entrée, et les seuls qui passent par ici sont encore plus rares à le faire plus d'une fois.

Elle regarda de haut en bas puis de bas en haut la jeune femme. La jaugea, l'observa sous toutes les coutures visibles. Un petit sourire, doux et amusé, s'esquissa sur ses lèvres subtilement maquillées.

C'est la première fois que vous venez chez Mrs Quinn n'est-ce pas ? La question était rhétorique, la réponse était on ne pouvait plus évidente. Une femme comme on n'en fait plus... Vous savez, j'ai connu sa grand-mère maternelle. Une femme exquise, toujours élégante. Elle était secrétaire au Ministère de la Magie. C'est elle qui m'avait fait visité les lieux quand j'ai accédé au trône.

Elle se perdit dans ses pensées, voyageant dans les souvenirs de son alter ego. Elle soupira.

Oh, que c'est compliqué de vivre à la fois en vrai et dans plusieurs tableaux... heureusement que la véritable Moi prend encore le temps de converser, sinon j'aurais bien du mal à savoir où nous en sommes !

Elle gloussa à nouveau, remis en ordre ses jupes - qui n'avaient pourtant pas bougé - et darda à nouveau son regard sur la cliente de l'hôte de son tableau.

Je manque à mes devoirs ici : vous veniez vous repoudrer le nez ou vous désiriez passer de l'autre côté, mademoiselle ?


*******


Pendant ce temps, Brenna, qui ne trouvait jamais le temps long, venait de finir de lire l'article qui l'intéressait. Elle avait également découpé les coupons et publicités qui l'avaient attirées. Elle se releva, se dirigea à nouveau vers l'autre côté mais se contenta d'un arrêt dans la réserve. Elle tira une boîte rectangulaire d'une étagère, l'ouvrit et y ajouta ses découpages. Puis elle rangea son trésor et posa le journal sur une marche de l'escalier, au-dessus d'une pile contenant les numéros des précédents jours.

Elle vérifia que personne ne l'attendait côté sorcier, regarda l'heure, et décida de fermer plus tôt ici. Un coup de baguette et l'écriteau de la porte passa de "Nous sommes ouvert" à "Nous sommes fermé, repassez plus tard. Pour les commandes et messages urgents, laissez votre bon dans la boîte à votre droite". Les stores se déplièrent au second coup de baguette et occultèrent la maigre lumière venant de la ruelle.

Satisfaite, elle retourna côté moldu et remarqua que la jeune femme était toujours aux toilettes. Une envie vraiment pressante, semblait-il, il était temps...

Brenna s'installa à nouveau dans son fauteuil et tapota la carte qu'elle n'avait pas encore analysée. L'Etoile. Celle-ci lui envoya comme une légère décharge, sans doute un peu d'électricité statique. Accompagnée d'une puissante intuition. Si puissante que ça ne pouvait pas être qu'une intuition. Et ce n'était pas une simple envie pressante : qui mettait aussi longtemps pour se soulager ?

Les sourcils froncés par une forte curiosité, Brenna se leva à nouveau et fit quelques pas vers les toilettes. On parlait. Et on gloussait. Il n'y avait qu'une personne pour glousser de la sorte, et elle était encadrée.

C'était donc ça...

Sourire aux lèvres illuminant son visage, presque hilare pour tout dire, la sorcière revint prendre place devant sa table ronde et attendit que sa cliente revienne. Elle savait que la reine lui demanderait si elle voulait passer, mais elle savait aussi que la jeune femme aurait des questions, nombreuses, à poser avant cela. Alors elle attendit, patiemment, son sourire s'élargissant à chaque seconde qui passait.



Spoiler:
 


Aux Herbes de Brenna
Herboristerie - Développement personnel - Divination

Ouvert du Lundi au Samedi de 9h à 12h et de 14h à 18h
Fermetures annuelles du 30 Septembre au 7 Octobre et du 23 Décembre au 2 Janvier inclus, ainsi que le 2 Mai
Contact : Mrs Brenna M. Quinn, "Aux Herbes de Brenna", Charing Cross Road, Londres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudredecheminette.forumotion.com/t731-brenna-quinn#4996 http://poudredecheminette.forumotion.com/t731-brenna-quinn#4595 http://poudredecheminette.forumotion.com/t718-brenna-quinn#4538 https://perchesurlabranche.wordpress.com
avatar



Messages : 94
Âge du Personnage : 19 ans
Lieu de vie : Londres ou campus de l'université

MessageSujet: Re: C'est mignon, cette boutique - Aux herbes de Brenna [Brenna] Mar 21 Juin - 17:30

La reine gloussa et salua sa remarque d’un signe de tête. Anna devait plutôt bien se débrouiller en politesse. En même temps, elle n’avait pas l’air difficile à flatter. Puis la vieille femme déblatéra sur la nouveauté de la cliente, sans se douter du nombre d’informations qu’elle apportait à la sorcière. Ainsi donc, une seconde entrée était réservée aux sorciers. Elle ne l’avait pas vu dans la boutique, ils devaient donc avoir à une autre salle plus spécialisée. Le contenu auquel elle avait eu accès était un peu léger pour ceux qui pratiquaient réellement la magie. Ce n’était pas bête de la part de la propriétaire d’ouvrir ces deux boutiques, elle pouvait viser deux publics différents avec la même gamme de produits. Même si la boutique sorcière avait plus de chances de marcher, elle n’était pas sûre que magie ou voyance soient si à la mode. En tout cas, de ce qu’elle voyait des publicités, ou sur internet… Quoique, si proche du chemin de Traverse, elle devait avoir pas mal de concurrence. Est-ce que les sorciers s’embêtent vraiment à sortir dans les rues de Londres pour venir ici ? Ça permet aussi de ne pas aller jusqu’au chemin de Traverse pour se fournir en… Bon, d’accord, à vrai dire elle ne savait même pas à quoi ressemblait la "vraie" boutique. Et qu’importe, elle n’était pas en train de rédiger un devoir sur d’économie. Elle n’avait même jamais étudié l’économie. Revenons à nos moutons. Plongée dans ses pensées, elle avait déconnecté de la conversation en cours et raccrocha à temps pour entendre la question de son interlocutrice.

- Je… En fait, j’étais venue aux toilettes. Elle réalisa soudain que le thé lui pesait de plus en plus sur la vessie. Donc euh… Oui, je vais y aller. Et puis, je crois que j’ai certaines questions pour madame Brenna, je ferais mieux de retourner dans la salle ensuite. Donc je ne prendrais pas votre passage, merci, conclut-elle avec un sourire.

Elle se rendit aux toilettes et pris congé du personnage royal. Quelle journée ! Une fois seule, la porte refermée derrière elle, elle prit quelques secondes de pauses. Un sourire se dessina sur ses lèvres. Elle secoua la tête, l’excitation montait. Elle se sentait aussi un peu bête de ne pas s’être rendue compte en face de qui elle se trouvait. Un vrai quiproquo ! Mais dépêchons-nous, elle avait pas mal de questions à poser.

La voyante-en-fait-sorcière l’attendait sagement devant sa table de divination. Au sourire qu’elle lui adressa en la voyant revenir, Anna comprit qu’elle savait. Il y avait cet air de complicité qu’elle n’avait pas un peu plus tôt. Elle sentit ses joues rosir.

- J’ai rencontré la reine Elisabeth. Elle dit beaucoup de bien de votre tante.

Une information qui avait effleuré son esprit alors qu’elle pensait à autre chose.

- Je suis désolée, je ne savais pas que vous étiez sorcière. J’ai dû vous embêtez avec mes questions et mon air septique. Je pensais que vous étiez moldue et je ne savais pas trop quel crédit vous attribuer. Vous savez, j’avais de préjugés. Je pensais que vous étiez forcément un charlatan. Enfin, j’ai suivi ce que vous disiez, et votre lecture se basait sur ce que j’ai appris, mais de là à croire en votre interprétation… Du coup, nous pourrions finir ce tirage ? Je ne suis plus exactement sûre d’en avoir envie, c’est assez stressant lorsque l’on sait que c’est vrai. Bon, je n’ai jamais été une grande fan des cours de divination, je préfère les sciences plus exactes, mais je ne me serais pas permis de vous remettre autant en question.

Elle était agitée d’un rire nerveux. Tout en parlant, elle était venue s’assoir sur son fauteuil. Ses yeux papillonnaient dans la pièce, sans se poser très longtemps sur la bonne femme. Elle n’était pas très à l’aise, se sentait de plus en plus bête et parlait trop. Finalement, elle inspira profondément et se lança.

- Bref, continuons !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://[url=http://poudredecheminette.forumotion.com/t774-anna-fallon-en-cours]Carnet de voyage[/url] http://[url=http://poudredecheminette.forumotion.com/t765-anna-fallon]fiche[/url]
avatar



Messages : 802
Âge du Personnage : 43 ans
Lieu de vie : Londres
Emploi : Patronne de la boutique "Aux herbes de Brenna"

MessageSujet: Re: C'est mignon, cette boutique - Aux herbes de Brenna [Brenna] Lun 8 Aoû - 16:39

Brenna était tout sourire. vraiment, elle aimait faire son petit effet. Les sorciers plus habitués au monde magique savaient pour la plupart où était la véritable entrée de la boutique. Soit parce qu'ils l'avaient avisée en passant, soit parce qu'on le leur avait dit. Ceux qui avaient aussi une connaissance certaine du monde moldu - comme elle - prenaient parfois le temps de passer par le côté non-magique. Pour satisfaire leur curiosité, la plupart du temps. Parfois c'était pour ne pas laisser de doute sur leur "couverture", certains se faisant passer pour de vrais moldus - tant bien que mal. Mais les nés-moldus... invariablement ils se faisaient avoir. Surtout les jeunes, qui n'étaient pas encore habitués aux stratagèmes sorciers pour se fondre dans la population et qui ont gardé leurs vieilles habitudes moldues. Bien sûr, en tant que sorciers ils pouvaient voir la ruelle d'accès - là où les moldus ne voyaient qu'une vieille porte close et suffisamment peu avenante pour ne pas donner envie de tenter de l'ouvrir - mais ils passaient à côté le plus souvent sans y prêter attention. Parce qu'ils ne s'attendent pas à trouver ce genre de boutiques hors du Chemin de Traverse...

Brenna aimait bien quand ses clients sorciers se faisaient avoir par la boutique de devanture. C'était pratique pour savoir à qui on avait affaire. Dans tous les sens du terme. Et cela l'amusait de voir les clients se demander qui elle était, elle.

Amusée donc, elle acquiesça tout en souriant de plus belle et secoua les mains d'un geste nonchalant.

Vous ne pouviez pas savoir, voyons. Et vous avez bien raison de vous méfier, les moldus ont un don incroyable pour se faire passer pour ce qu'ils ne sont pas... mais ici vous pouvez avoir confiance, les sornettes n'existent pas chez moi. Oh, bien sûr, je cache parfois des choses aux moldus qui me consultent... Je préfère leur dire, par exemple, de faire attention aux escaliers plutôt que de leur dire "j'ai vu votre mort en bas des marches"... ils fuient d'un rien...

La sorcière se redressa légèrement et revint aux cartes. Elle prit la dernière dans sa main droite, la tourna puis la posa devant sa cliente qui pu observer une femme nue à la longue chevelure bleue vider deux jarres d'eau dans un ruisseau, sous un ciel blanc constellé d'étoiles rouges, bleues, jaunes.

bien, nous en étions donc à l'Etoile... Une bonne carte pour conclure n'est-ce pas ? L'espérance... voilà qui en dit long. Avec elle vous êtes sûre que si le présage de maladie s'avère correct, vous en serez vite guérie. Avec les potions adéquates, évidemment, conclu-t-elle avec un petit clin d'oeil. En plus, elle vient après le Pape... cette association est très bonne également vous savez... oui, vous devez le savoir bien sûr. Solidité accrue et volonté inébranlable, dit-on. Bien bien bien...

Brenna se gratta négligemment le menton.

Ce que je vois là, c'est que toute indécise que vous êtes, vous avez tout ce qu'il faut en vous pour être assurée que la voie que vous prenez est la bonne. Vous êtes suffisamment déterminée pour cela, d'ailleurs. et je doute que vous ne soyez un jour vraiment seule, vous aurez toujours de l'aide quand un obstacle vous bloquera. Vous devrez simplement vous méfier selon qui vous offrira son aide, car certains, vous le savez, ne le font jamais gratuitement. A votre humilité, votre générosité et votre sensibilité seront souvent opposés le pessimisme et le manque de sincérité des malhonnêtes.

Cela dit, c'est un peu notre lot à tous, hélas.

Oh, et je crois voir aussi une action généreuse, ou d'une certaine façon "purificatrice", dans votre future proche. Sans aucun doute grâce à ce que vous aller faire de votre vie. Si cette action sera de votre fait ou en votre faveur, ça je ne puis le dire en revanche. Comme vous l'avez dit, la divination n'est pas une science exacte, l'avenir n'est pas tout tracé, et je ne vois que ce qui peut arriver selon ce que vous avez déjà fait...


Brenna redonna du sourire à son interlocutrice et entreprit de ramasser les cartes pour les ranger. Toute à sa tâche, elle détacha son regard de ses mains pour le poser sur Anna.

Vous brûlez d'envie de voir l'autre côté, n'est-ce pas ? demanda-t-elle simplement, avec un brin de malice.


Aux Herbes de Brenna
Herboristerie - Développement personnel - Divination

Ouvert du Lundi au Samedi de 9h à 12h et de 14h à 18h
Fermetures annuelles du 30 Septembre au 7 Octobre et du 23 Décembre au 2 Janvier inclus, ainsi que le 2 Mai
Contact : Mrs Brenna M. Quinn, "Aux Herbes de Brenna", Charing Cross Road, Londres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudredecheminette.forumotion.com/t731-brenna-quinn#4996 http://poudredecheminette.forumotion.com/t731-brenna-quinn#4595 http://poudredecheminette.forumotion.com/t718-brenna-quinn#4538 https://perchesurlabranche.wordpress.com

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: C'est mignon, cette boutique - Aux herbes de Brenna [Brenna]

Revenir en haut Aller en bas
C'est mignon, cette boutique - Aux herbes de Brenna [Brenna]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Boutique évènements
» La boutique de création de Musika {Ouvert}
» Mais qu'est-on allé faire dans cette galère ?
» Cette accalmie m'inquiète.
» quel est cette objet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudre de Cheminette :: Royaume-Uni :: Angleterre :: Londres-