L'info du Moment

PdC ferme ses portes...
Nous vous invitons à nous rejoindre
sur Chemins de Traverse !


Poudre de Cheminette



 

Partagez|

C'est mignon, cette boutique - Aux herbes de Brenna [Brenna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar



Messages : 94
Âge du Personnage : 19 ans
Lieu de vie : Londres ou campus de l'université

MessageSujet: C'est mignon, cette boutique - Aux herbes de Brenna [Brenna] Ven 24 Juil - 22:15

Un jean, un tee-shirt, et ces chaussures simples mais ridiculement bon marchées. Accrochées à la barre du métro, Anna jetait un dernier coup d’œil à ses achats de la journée. Regent Street n’avait pas suffit. Elle ferma le sac avec un soupir de frustration. Cela ressemblait à une après-midi de perdue, passée dans les boutiques sans trouver ce qu’elle cherchait vraiment. Non qu’elle manque de temps, le mois de juillet s’achevait à peine et les vacances s’éternisaient. Elle avait peu d’activités, et parfois, il faut dire qu’elle s’ennuyait. Mais marcher toute la journée dans le but de chercher un gilet qu’elle n’avait même pas trouvé n’était pas plus agréable. En plus, elle avait mal au dos, et aux talons, et elle était fatiguée. D’ailleurs, elle s’appuya sur l’autre pied.

« Charing Cross », annonça la voix automatique. Le métro s’arrêta, jetant la personne d’à côté sur le dos de la jeune fille. Elle leva les yeux au ciel, mais ne dis pas un mot. Décidément, les gens ne comprendront jamais que les barres ne servent ni pour le décor ni pour le pole dance mais bien, et oui, à se tenir. Mauvaise journée. Ses yeux s’attardèrent sur le nom de la station, sur le mur face à elle, alors que les voyageurs jouaient des coudent pour descendre. Charing Cross. Elle se glissa dans le flot sortant. Charing Cross, vers Charing Cross road, bien, le chaudron baveur se trouvait là. Elle pourrait prendre une bierreaubeurre. Se poser un peu lui ferait du bien. Et puis, elle avait quitté Poudlard depuis un moment, et n’avait donc plus eu de contact avec le monde sorcier. Oh, elle lisait un peu, ses livres de métamorphose et DCFM pour se préparer un peu, ou d’autres fictions rapportées du chemin de Traverse. Il y avait aussi les hiboux, qu’elle échangeait avec ses amis de Serdaigle, mais il n’y en avait pas beaucoup. Le monde sorcier, son monde lui manquait.

La rue était bondée. Agacée, Anna se fraya un chemin le long du mur, jusqu’à ce qu’un groupe de touriste arrive en face. En les voyant elle ralentit le pas, parce qu’ils occupaient le trottoir. Mais ils allaient finir par lui faire un peu de place non ? Mais ils se rapprochaient, se rapprochaient, et bien trop absorbés par leur conversation n’avaient pas l’air prêts à se pousser. Finalement elle s’arrêta. Mais ils lui fonçaient dedans ?! Ah non. L’homme se décala finalement, juste assez pour ne pas la renverser. Mais il n’y a pas de quoi. Alors qu’elle allait repartir, la devanture de la boutique à côté d’elle attira son attention. Une porte en bois avec des verres carrés, dans un style un peu ancien, qui donnait sur un… amoncellement de… choses. Elle se recula un peu pour lire le nom de la boutique : "Aux herbes de Brenna". Tiens. Elle jeta de nouveau un regard à l’intérieur, essayant de déchiffrer un titre sur une étagère. Lorsqu’elle remarqua le mot "magie", elle entra.

- Bonjour… !

Timide mais ferme, elle n’était même pas sure qu’il y ait quelqu’un. Mais elle avait le temps, n’était attendue nulle part, et ce qu’elle avait aperçu  l’avait intriguée. Elle s’engouffra donc un peu plus, laissa retomber la porte derrière elle, et commença à promener ses yeux sur les étagères.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://[url=http://poudredecheminette.forumotion.com/t774-anna-fallon-en-cours]Carnet de voyage[/url] http://[url=http://poudredecheminette.forumotion.com/t765-anna-fallon]fiche[/url]
avatar



Messages : 802
Âge du Personnage : 43 ans
Lieu de vie : Londres
Emploi : Patronne de la boutique "Aux herbes de Brenna"

MessageSujet: Re: C'est mignon, cette boutique - Aux herbes de Brenna [Brenna] Mer 12 Aoû - 13:24

Comme de coutume, en été, la boutique attirait peu de monde côté moldu, mais son lot d'habitués comme de curieux côté sorcier. Pourquoi ? Oh mais c'était in ne pouvait plus simple ! L'été, c'était la saison d'achat des fournitures scolaires, de fait les sorciers, que ce soit parce qu'ils allaient aussi au Chemin de Traverse non loin ou pas, venaient plus souvent dans la boutique de Brenna à cette saison pour refaire leur stock, acheter ce qu'ils n'auraient pas trouvé sur le Chemin de Traverse - ou pour l'acheter moins cher et avoir parfois une bien meilleure qualité - pour leurs enfants ... Les moldus, quant à eux, venaient plus souvent en période automnale ou hivernale, pour se ressourcer, passer l'hiver avec des remèdes naturels ...

Brenna s'était habituée à ce rythme et s'en accommodait fort bien, car il n'y avait rien de plus pratique, quand on tenait une double boutique, que le fait qu'aucun des deux côtés ne soit bondé en même temps que l'autre, et inversement.

De fait, en ce jour, elle était côté sorcier quand la jeune étudiante pénétra dans la boutique vitrine. Mais Brenna n'en loupa rien car comme elle avait parfaitement enchanté le bâtiment, une petite clochette en cuivre tinta, bien accrochée sur le mur au-dessus du comptoir. Laissant donc là, quelques instants, ses fidèles clients - au nombre de deux à cette heure - elle se glissa jusqu'à la boutique moldue pour accueillir la cliente. Qu'elle remarqua être nouvelle, ce qui lui fit immédiatement adopté un large sourire amical.

La jeune fille en était encore à regarder autour d'elle quand elle lança un timide mais néanmoins audible bonjour. Brenna s'en amusa, comme lors de chaque nouvelle arrivée de moldu dans sa boutique. Parfois même, il y avait des surprises, peut être serait-ce le cas aujourd'hui ... Brenna, en tous cas, fut de suite charmée par la demoiselle et convaincue par son intuition qu'elle devrait prendre soin de cette nouvelle cliente ... Elle prit donc son air le plus agréable possible - ce qui n'était pas bien difficile, en vérité - et lança sa tonitruante bienvenue ...

Bien le bonjour mademoiselle ! Vous désirez quelque chose de précis ou puis-je vous conseillez ?




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudredecheminette.forumotion.com/t731-brenna-quinn#4996 http://poudredecheminette.forumotion.com/t731-brenna-quinn#4595 http://poudredecheminette.forumotion.com/t718-brenna-quinn#4538 https://perchesurlabranche.wordpress.com
avatar



Messages : 94
Âge du Personnage : 19 ans
Lieu de vie : Londres ou campus de l'université

MessageSujet: Re: C'est mignon, cette boutique - Aux herbes de Brenna [Brenna] Mer 19 Aoû - 14:13

"Aux herbes de Brenna" était remplie d’objets, pleine à craquer. Non que ce soit le bazar, mais il y en avait partout. Des tables et  tabourets au milieu de la pièce, des étagères sur tous les murs, avec des plantes, des babioles et des livres. Surtout des livres. Elle s’approcha de l’une d’elles pour déchiffrer quelques titres. Les premiers lui arrachèrent un sourire. Par quoi pouvait bien commencer une diplômée de Poudlard : le Guide de la magie blanche ou bien le sans doute très célèbre Grand livre de la magie ? Les moldus étaient vraiment fascinés par ce qui touchait à la magie. Quand elle était petite, sa mère lui racontait souvent des histoires de sorcellerie, de monde caché où l’on montait des dragons, et tous ces mythes qui peuplent l’héroïque-fantaisie. Et autant vous dire qu’elle adorait ça ! Ce sont des mondes qui font rêver après tout, et tout le monde voudrait vivre pareilles aventures. Qui aurait cru qu’elle apprendrait qu’elle était une sorcière. Si le reste des moldus savait qu’il y avait là-dedans une part de vérité… Mais leurs croyances étaient vastes, et souvent infondées – parce que non, les sorcières ne mangent pas d’enfants – alors il y avait peu de chance que cela l’aide vraiment pour commencer l’université.

La voix de la vendeuse la fit presque sursauter. Au moins, on ne pouvait pas dire qu’elle manquait d’enthousiasme ! Elle se retourna pour faire face à la bonne femme apparue dans le fond de la boutique. Rondouillette et colorée, le miroir du grand sourire qui s’étalait sur son visage. Cette femme avait l’air de déborder de joie de vivre, et savait mettre à l’aise ses clients. Brenna sans doute. Exactement le type de personne que l’on s’attendait à trouver dans ce genre de boutique, ale type diseuse de bonne aventure avec ces vêtements amples aux couleurs chaude, le type mère-poule qui ne jure que par les plantes et les remèdes de grand-mère. Un stéréotype en somme. La jeune fille arbora un grand sourire.

- En fait, je ne fais que regarder.

Oui, bon, cette phrase un peu automatique était bien mieux adaptée aux magasins de mode, où l’on a moins besoin des conseils d’une vendeuse. Il y avait peut-être moins de personnes qui n’entraient ici que par curiosité, et moins de personnes de son âge. Bon, allez, cherche quelque chose à dire. Renseigne-toi après tout, ça ira plus vite. Alors que ses yeux recommençaient à examiner les étagères, vers le fond de la salle, elle demanda :

- Tout ça est en lien avec la magie ?

Elle fit de son mieux pour ne laisser dans sa voix qu’un ton poli, vaguement intéressé. Elle ne voulait pas que la commerçante pense qu’elle avait un jugement de valeur sur sa boutique, ou qu’elle la pense très intéressée, ou trop curieuse. Certes, ce n’était pas comme s’il y avait le moindre risque qu’elle devine à qui elle avait vraiment à faire, mais on ne sait jamais. Et puis, autant ne pas l’offenser. Elle devait déjà batailler avec tous les moldus convaincus seulement par les sciences…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://[url=http://poudredecheminette.forumotion.com/t774-anna-fallon-en-cours]Carnet de voyage[/url] http://[url=http://poudredecheminette.forumotion.com/t765-anna-fallon]fiche[/url]
avatar



Messages : 802
Âge du Personnage : 43 ans
Lieu de vie : Londres
Emploi : Patronne de la boutique "Aux herbes de Brenna"

MessageSujet: Re: C'est mignon, cette boutique - Aux herbes de Brenna [Brenna] Lun 24 Aoû - 16:07

La jeune fille semblait un peu perdue dans l'étalage d'ouvrages et d'objets de la boutique, et cela fit sourire davantage Brenna. Elle semblait chercher quelque chose sans trop oser le demander, comme c'était le cas pour bon nombre de curieux qui pénétraient en ces lieux avec des a priori ou des idées folles. Mais celle-ci n'avait rien des habituels adolescents et jeunes gens se prenant pour des sorciers, rêvant de sabbats et croyant détenir la vérité sur le satanisme. Elle n'avait rien non plus des "babacoules" qui venaient parfois dévaliser son stock d'encens et sortaient toujours chargés de livres sur la méditation, le yoga ou le développement personnel. Mais il était certain, pour Brenna, habituée à force à cerner ses clients plus vite que son ombre, que la jeune femme n'était pas entrée là juste "pour regarder".

Cette idée se confirma d'elle-même lorsqu'elle demanda si tout ici avait un rapport à la magie. Brenna haussa un sourcil. Hum, s'était-elle trompée ? Cette jeunette était-elle de ces moldues qui se prétendent "wiccanes" à force d'avoir vu et revu cette série de télévision nommée "Charmède" et que les filles de Tati Moué adoraient ? Ba, après tout, elle était là pour vendre, alors si un acheteur venait ...

Tout dépend de ce que vous entendez par "magie", mademoiselle. C'est que je vend toutes sortes d'ouvrages et d'objets, et selon les lieux et époques, tout cela a été ou est encore considéré comme de la magie ... Notre médecine et nos sciences n'ont-elles pas été de la sorcellerie avant de gagner leurs armes ?

Elle fit un clin d'oeil subtil.

Peut être cherchez-vous quelque chose de particulier ? Il peut être ardu de se repérer ici quand on découvre, j'ai une logique de rangement assez ... personnelle.

Une logique sorcière, surtout ... Par exemple, elle a toujours trouvé déroutant le rangement par ordre alphabétique dans les librairies et bibliothèques moldues. Inutile de chercher dans le même rayon poisons et soins, même si les noms de certains se suivent et se ressemblent.

Brenna souriait de toutes ses dents. Elle avisa sur la pile de papier de la boutique, heureusement non visible pour les clients, le dernier numéro de la Gazette du Sorcier. Alors donc c'était là qu'elle l'avait laissé ! Dire qu'elle avait cru à une farce d'Eugène ... Elle regarda les titres. Tiens, un article de Miss Sheperd. Brenna adorait cette jeune femme. Une reporter douée, quoiqu'on en dise, malgré sa jeunesse, et très agréable au demeurant. D'une compagnie fort intéressante d'ailleurs. Brenna repensa à la première fois qu'elle vint à la boutique. Brenna se disait souvent, à l'instant même de fait, comme à chaque fois qu'elle repensait à Saoirse, qu'elle aimerait bien que sa petite Serena devienne une aussi belle et intelligente jeune femme accomplie plus tard. En plus rousse quoi. Non, vraiment, Saoirse Sheperd était réellement une jeune sorcière bien comme il faut et elle se félicitait d'en avoir fait une amie. Tiens, d'ailleurs, peut être sera-t-elle présente au Bestiaire magique quand elle s'y rendra demain avec les enfants et Seamus ...

Le sourire aux lèvres, toujours songeant au sujet de cette Miss Sheperd qu'elle appréciait décidément beaucoup, elle repoussa la Gazette dans un coin encore moins visible et observa sa nouvelle cliente.


Aux Herbes de Brenna
Herboristerie - Développement personnel - Divination

Ouvert du Lundi au Samedi de 9h à 12h et de 14h à 18h
Fermetures annuelles du 30 Septembre au 7 Octobre et du 23 Décembre au 2 Janvier inclus, ainsi que le 2 Mai
Contact : Mrs Brenna M. Quinn, "Aux Herbes de Brenna", Charing Cross Road, Londres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudredecheminette.forumotion.com/t731-brenna-quinn#4996 http://poudredecheminette.forumotion.com/t731-brenna-quinn#4595 http://poudredecheminette.forumotion.com/t718-brenna-quinn#4538 https://perchesurlabranche.wordpress.com
avatar



Messages : 94
Âge du Personnage : 19 ans
Lieu de vie : Londres ou campus de l'université

MessageSujet: Re: C'est mignon, cette boutique - Aux herbes de Brenna [Brenna] Jeu 3 Sep - 17:22

La vendeuse haussa un sourcil. Mince, elle l’avait quand même offensée. Ou bien elle était seulement surprise… Oui sans doute. Elle devait être surprise. En même temps, question idiote. Des livres de magie, des herbes en tout genre et même une table de divination, à ce qu’elle apercevait dans le fond. Et tout ça serait en lien avec la magie ? Mais quel formidable esprit de déduction ! Alors pas étonnant qu’elle soit surprise qu’on lui pose cette question. Heureusement, bonne commerçante, la bonne femme se montra consensuelle en prétendant que cela dépendait de la définition que l’on donnait à la magie. Oh vous savez, pour Anna la définition de la magie était plutôt claire. Et plutôt vaste aussi. Entre les sortilèges, la métamorphose, les potions, les différentes créatures et les plantes… La divination aussi, bien que ce ne soit pas la science magique la plus exacte. Bien sur on ne pouvait pas nier son existence et son efficacité, notamment avec la prédiction de Mme Trelawney sur Harry Potter dont tout sorcier avait déjà entendu parler. Mais c’était un domaine moins sûr que les sortilèges, surtout si l’on se fiait à l’instinct d’élèves de troisième année. Enfin. Elle doutait que cette boutique réponde à sa définition de la magie de toute manière, divination ou pas, elle était trop empreinte des mythes moldus.

La réflexion qui suivit sur la médecine et les autres sciences et la façon dont elles pouvaient êtres perçus jadis la surprit un peu. Finalement, la commerçante n’était peut-être pas autant une madame Irma qu’elle le paraissait, le genre de moldue persuadée d’être dotée du troisième œil incapable de voir le moindre signe dans un marc de café. Un jour, Anna avait même vu un reportage sur la télé de la maison familiale où une jeune femme était partie se chercher et se tailler elle-même une baguette dans la forêt. Le résultat était grossier évidemment comparé à la baguette qu’elle possédait. Mais non, la supposée Brenna semblait finalement avoir les pieds sur terre. Elle répondit à son clin d’œil par un sourire. Et maintenant, il lui fallait trouver une raison d’être là, une raison valable puisqu’il semblait évident que personne ne s’arrêtait que pour regarder. Elle fouilla les étagères du regard, en quête d’inspiration, faisant mine de jeter un œil à cette technique de rangement "personnelle" (grosso modo du rangement par thème, comme su n’importe quelle boutique du chemin de traverse). Médecine douce, aromathérapie, tisane… Il n’y avait là rien de bien inspirant. Puis un geste de la vendeuse lui fit tourner la tête, et son regard accrocha le paravent derrière elle. Tiens.

- A vrai dire, j’aurais… j’aurais aimé que vous me lisiez mon avenir. Si c’est possible…

Elle appuya sa demande d’un sourire, et fit de son mieux pour paraître timide, un peu gênée… Et pour cacher l’amusement qu’elle ressentait. Cela serait surement drôle de la voir essayer de lire dans les feuilles de thé ou une boule de cristal. Une sorte de test en fait, voir s’il y avait du vrai dans sa technique, si quelques signes faisaient écho aux cours qu’elle avait suivis quelques années auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://[url=http://poudredecheminette.forumotion.com/t774-anna-fallon-en-cours]Carnet de voyage[/url] http://[url=http://poudredecheminette.forumotion.com/t765-anna-fallon]fiche[/url]
avatar



Messages : 802
Âge du Personnage : 43 ans
Lieu de vie : Londres
Emploi : Patronne de la boutique "Aux herbes de Brenna"

MessageSujet: Re: C'est mignon, cette boutique - Aux herbes de Brenna [Brenna] Lun 14 Sep - 18:00

C'était donc ça. Brenna haussa à nouveau un sourcil dubitatif, mais le reste de son visage resta souriant et aimable. Une sorte de don. Les moldus qui venaient se faire lire l'avenir étaient souvent tous dans les mêmes moules. Il y avait ceux qui allaient droit au but d'entrée et qui repartaient toujours heureux, parce qu'ils savaient ce qu'ils voulaient et que Brenna leur disait ce qu'ils avaient envie ou besoin d'entendre. Ou les deux. Puis il y avait ceux qui lui demandaient carrément si elle était une vraie voyante et payaient une séance pour voir si elle disait vrai. Ceux-là en avaient pour leur argent et repartaient avec plus de doutes que de certitudes, mais avec une angoisse certaine au ventre. Parce qu'à ceux-là elle disait la vérité, en théâtralisant parce que c'était ce à quoi ils s'attendaient, tout en espérant que ça ne se passerait pas comme ça. Et il y avait ceux qui tournaient autour du pot, qui interrogeaient, questionnaient, sur tout et n'importe quoi, et qui finissait par faire LA demande. Ces derniers se divisaient eux-mêmes en deux catégories : ceux qui y croyaient vraiment, et les autres. Au grand dam de Brenna, elle ne savait les étiqueter qu'une fois la séance lancée...

La sorcière fut donc dans l'obligation de servir sa nouvelle jeune cliente au mieux.

Mais tout à fait mademoiselle, lança-t-elle simplement en l'invitant à rejoindre le fauteuil molletonné qui tournait le dos à la boutique, tandis qu'elle-même quittait son poste, prenant au passage deux tasses de thé en porcelaine ancienne, deux soucoupes assorties, deux petites cuillères, le sucrier, et déposa le tout sur un plateau en bois vernis qu'elle posa finalement au centre de la table réservé à la divination. Laissant la jeune femme s'installer et alla ensuite chercher, de l'autre côté, la bouilloire qu'elle avait mis à chauffer juste avant - et qu'elle avait eu l'intelligence d'ensorceler pour qu'elle se déplace seule hors du feu quand l'eau était suffisamment chaude. Elle vérifia qu'il n'y avait aucun client du côté sorcier, replaça l'écriteau "Brenna s'occupe des moldus, veuillez patienter" que le chat avait encore fait tomber, et revint du côté moldu de sa boutique, attrapant au passage un sachet de thé, aussi bon pour le goût que pour la divination, comme ça elle n'aura pas à se déplacer.

Je sors toujours deux tasses par habitude, mais désirez-vous du thé mademoiselle ? demanda-t-elle en s'asseyant dans son grand fauteuil de cuir violet. C'est un thé vert à la rose et à la pêche, léger et fruité, très agréable par cette saison, ajouta-t-elle en ajoutant le thé dans une théière qu'elle avait tiré d'on ne savait où. Après quoi elle versa délicatement dessus l'eau fumante. Une odeur fine se dégageait déjà, un doux parfum de rose et de fleur blanche.

Laissant le thé infuser, la sorcière observa la jeune femme. Peut être était-elle de la catégorie des sceptiques qui ne demandent au final qu'à y croire... Elle lui laissa donc le bénéfice du doute et se décida à faire les choses sérieusement. C'était un réel avantage que d'être sorcière dans une société qui, tout en ne croyant pas que la magie existe, lisait avec avidité les horoscope et lâchait régulièrement quelques billets chez les diseuses de bonne aventure. Au moins elle, contrairement aux moldus qui se prétendaient médiums, disait la vérité et travaillait honnêtement. Elle changeait juste l'emballage en fonction du client.

Elle prit donc un air tout à fait sérieux, bien que toujours souriant, posa les coude sur la table devant elle et posa son menton sur ses mains entrelacées, observant ainsi la jeune femme.

Bien, commençons par le commencement : que voulez-vous savoir ?

La question pouvait paraître idiote, mais elle était cruciale : définir la demande permettait de choisir la meilleure technique divinatoire. Tout en aidant à définir qui était le client...



Spoiler:
 


Aux Herbes de Brenna
Herboristerie - Développement personnel - Divination

Ouvert du Lundi au Samedi de 9h à 12h et de 14h à 18h
Fermetures annuelles du 30 Septembre au 7 Octobre et du 23 Décembre au 2 Janvier inclus, ainsi que le 2 Mai
Contact : Mrs Brenna M. Quinn, "Aux Herbes de Brenna", Charing Cross Road, Londres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudredecheminette.forumotion.com/t731-brenna-quinn#4996 http://poudredecheminette.forumotion.com/t731-brenna-quinn#4595 http://poudredecheminette.forumotion.com/t718-brenna-quinn#4538 https://perchesurlabranche.wordpress.com
avatar



Messages : 94
Âge du Personnage : 19 ans
Lieu de vie : Londres ou campus de l'université

MessageSujet: Re: C'est mignon, cette boutique - Aux herbes de Brenna [Brenna] Dim 20 Sep - 21:08

Avenante comme pour le reste, la bonne femme lui indiqua un fauteuil. Anna se fraya donc un chemin entre les étagères et vint s’enfoncer dans les coussins. Agréable, coloré et confortable, on s’y endormait surement très bien. Maggie en avait des semblables dans sa librairie, pour ceux qui venaient encore y perdre du temps. Quand elle était un peu plus jeune, Anna pouvait y passer ses après-midi d’été. S’il n’y avait personne, la vieille libraire la laissait prendre un livre et se poser dans le fauteuil où elle finissait immanquablement par s’endormir. Le bruit du bois qui s’entrechoque la sortit de sa rêverie. Elle glissa rapidement un sourire à Madame Brenna, mais celle-ci repartait déjà. Devant elle, trônait maintenant un plateau. Elle essaya de se dégager des profondeurs du siège d’un coup de rein, mais du aussi tirer sur ses mains. Plus facile d’y entrer que d’en sortir. Bon, un plateau de thé. Elle jeta un coup d’œil vers la porte qui avait englouti son "hôte". Que devait-elle faire ? Il n’y avait pas de bouilloire, mais devait-elle distribuer les tasses ? Attendre ? Elle se tortilla un peu, essayant de trouver une position plus stable sur le rebord. Nouveau coup d’œil. Oh et puis qu’est-ce qu’elle faisait ? Maintenant, Anna n’était plus du tout sur de vouloir qu’on lui lise son avenir. Qu’est-ce qu’elle allait dire ? Elle n’avait pas vraiment de question, puisque « J’aimerais savoir comment va se passe mon année à l’université Dumbledore » n’était pas une option. Pas plus que de savoir si la DCFM lui conviendrait. Elle pourrait peut-être partir discrètement ? Ahah, non. D’ailleurs, la commerçante revenait déjà lui offrir du thé. Elle l’accepta avec plaisir.

- Oui, j’aimerais bien s’il vous plait.


Elle lui sourit, et soutint son regard. Elle était un peu mal à l’aise de se sentir observer, mais fit de son mieux pour paraître naturelle. Elle n’avait plus qu’à improviser. Son sourire se figea une seconde. L’improvisation n’était pas son truc. Elle aimait les choses claires, les projets bien ficelés et qui se déroulaient comme elle l’avait prévu. Elle était le genre de curieuse qui trouvait ses réponses dans les livres, pas dans les nouvelles expériences. Le monde magique devait vraiment lui manquer pour qu’elle en soit arrivée à consulter cette pseudo-voyante. Ca va être drôle, essaya-telle de se convaincre. Elle allait juste faire comme si c’était sa première fois, et laisser la bonne femme meubler la conversation pour elle. Son sourire poli n’avait pas bougé, les traits détendus, mais elle restait assis droite, les mains posées sur ses jambes croisées. Elle se recula très légèrement lorsque son interlocutrice se pencha vers elle. Un air sérieux, de convenance sans doute, transforma son visage. La séance commençait apparemment. Discrètement, elle respira profondément.

- Je ne sais pas trop. J’aimerais… Juste savoir ce que le futur me réserve.

Difficile de faire plus vague. Pourtant, elle avait franchit la porte du magasin non ? Et la première chose qu’elle avait demandé, avant même de consulter le moindre livre avait été de se faire lire l’avenir. Bon, effectivement, ce n’avait pas été très malin. Quel type de client faisait ça sans idée derrière la tête ? Il fallait qu’elle continue un peu, paraitre plus crédible. Elle était une jeune moldue qui n’avait pas l’habitude de ce genre de magasin (en tout cas elle en avait tout l’air) et qui était poussée par curiosité. Elle se faisait lire son avenir pour la première, elle n’avait pas à être trop précise non plus… Si ? Mais elle était curieuse, alors il lui fallait quelques questions…

- C’est la première fois que je fais ça. Je ne sais pas trop à quel résultat m’attendre, ajouta-t-elle avec un petit rire. Vous pourriez me dire si mon avenir va être heureux, ou plus compliqué. Si je vais vivre de grandes choses. Si je me trompe de route…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://[url=http://poudredecheminette.forumotion.com/t774-anna-fallon-en-cours]Carnet de voyage[/url] http://[url=http://poudredecheminette.forumotion.com/t765-anna-fallon]fiche[/url]
avatar



Messages : 802
Âge du Personnage : 43 ans
Lieu de vie : Londres
Emploi : Patronne de la boutique "Aux herbes de Brenna"

MessageSujet: Re: C'est mignon, cette boutique - Aux herbes de Brenna [Brenna] Dim 11 Oct - 22:11

Heureux ou compliqué ? Ha, c'était bien les jeunes ça, à demander ce genre de précisions que n'importe quel charlatant pourrait leur donner. Comme la vie, qu'elle soit heureuse ou malheureuse, pourrait ne pas être compliquée ? Brenna avait bien envie de lui rétorquer que rien n'est simple en ce bas monde, mais la jeune femme avait l'air trop agréable pour devenir soi-même désagréable. Bien, vu la demande, inutile de tenter le thé ou la boule de cristal. Ce n'était pas le moment de sortir une prophétie capillotractée. Et puis, cela faisait un moment que ses vieilles cartes de tarot n'avaient pas pris l'air. C'était étonnant, ces derniers temps, tous ses clients moldus ne juraient que par les lignes de la main. C'était par phases. Au début de sa carrière, ils voulaient tous les cartes, puis il y a eu la folie du pendule, puis la frénésie de la boule ... Bah, ces moldus ...

Brenna acquiesça donc à la demande de sa cliente et attrapa sans la quitter du regard un petit coffret en ébène sur l'étagère d'à-côté. Elle défit précautionneusement l'attache et ouvrit cette petite boîte d'où s'échappa une odeur mêlant le parfum du vieux papier et celle de vieille poussière. En faisant tinter ses bracelets, Brenna sorti toutes les cartes de leur écrin, qu'elle reposa à sa place initial, ouvert, et commença à les trier, toujours sans cesser de regarder sa cliente. Elle sépara les vingt-deux arcanes majeures des autres, qu'elle laissa de côté. Puis elle mélangea ses vingt-deux cartes, consciencieusement, regardant fixement la jeune femme assise devant elle.

Les cartes sont toujours bavardes pour qui sait les écouter, mais elles disent rarement les choses simplement. Evidemment, la divination, peu importe la méthode, n'est pas une science exacte, aussi, comme c'est notre première séance, je me dois de vous prévenir : n'allez pas prendre pour argent comptant tout ce que je pourrais vous dire aujourd'hui. Chaque carte peut avoir plusieurs interprétations, je ne ferais que les lire. Et tout comme le destin n'est pas écrit en totalité, chacun de vos actes futurs pourront nier ce que je vais prédire, car je ne vous donnerais que l'image la plus probable de votre avenir selon vos actes déjà passés, déclara-t-elle tandis qu'elle battait ses grandes cartes au dos bleu et blanc.

Avant, elle ne faisait pas ce discours. Elle pensait, au début, que les gens étaient assez intelligents pour ne pas croire mots pour mots ce qu'elle dirait et pour interpréter selon leur vie ce qu'elle avait prédit. Quand elle disait qu'elle voyait un paysage pluvieux, ça voulait rarement dire qu'il allait pleuvoir pendant une longue période. Après tout, elle n'était pas météorologue. Mais si les sorciers savaient faire attention, elle avait vite compris que les moldus qui consultaient étaient pour la plupart plus que naïfs. C'était toujours l'inverse entre sorciers et moldus : chez les premiers, il y avait moins de bêtas que chez les seconds, tandis que les seconds comportaient à l'inverses quelques rares personnes douées d'une intelligence suffisamment analytique pour ne pas tomber dans le panneau. Et on se demandait pourquoi il y avait autant de charlatans chez les moldus ?
Toujours est-il qu'elle prévenait chaque client de la sorte depuis qu'un moldu était venue la voir, en colère, la menaçant de la traîner en justice, parce que ce qu'elle lui avait dit ne c'était pas produit. l'homme devait en effet, selon Brenna, recevoir une importante somme d'argent après avoir "croisé la route d'un véhicule jaune". Brenna avait haussé les épaules et avait demandé à son ancien client s'il avait été renversé par la voiture. "Bien sûr que non, quand j'ai vu la voiture jaune arriver sur moi je me suis écarté, je ne suis pas fou !" avait-il répondu avec rage. Alors Brenna avait nonchalamment rétorqué que c'était normal que la prédiction n'ait pas eu lieu, puisqu'il avait de lui-même fait le choix de ne pas croiser la route du véhicule. "Je ne suis pas responsable des choix que vous faites, je ne fais que vous montrer un avenir possible", avait-elle conclu, avant de sortir discrètement sa baguette. Depuis l'homme est fier de penser qu'il n'a jamais eu recours aux diseuses de bonne aventure, qu'il est bien au-dessus de tout cela ...

Mais pour l'heure, revenons à la scène qui nous préoccupe.

Brenna était donc en train de mélanger ses cartes, se concentrant sur sa cliente et sa demande. d'in coup, elle s'arrêta, posa le paquet de carte sur le table, un peu sur sa gauche. De la main droite, elle coupa le paquet en deux en soulevant la moitié supérieure qu'elle posa sur sa droite, puis, de la même main, elle posa la moitié inférieure par-dessus la première. Cela fait, elle prit le paquet, le posa à son extrême droite, et, toujours de la main droite, étala les cartes de façon étrangement régulière, en arc de cercle, jusqu'à son extrême gauche. Puis, elle passa sa main droite au-dessus des cartes, lentement, de droite à gauche, puis de gauche à droite, et sortant une carte de temps à autre. Chaque carte était posée devant elle, de gauche à droite. Quand elle en eut cinq, elle secoua la main et s'arrêta, rangea les cartes restantes, posa le paquet à côté de l'autre, et revint vers celles qu'elle avait choisi.

Elle plaça la première carte à sa gauche, la deuxième à sa droite. Elle plaça la troisième devant elle, vers Anna, puis la quatrième près d'elle-même, de sorte que cela fasse une croix. Enfin elle plaça la cinquième et dernière carte au centre, mais horizontalement cette fois. Cela fait, elle pouvait commencer sa prédiction, et dirigea sa main droite vers la première carte qu'elle avait tiré, la retourna, et fit de même pour les autres, dans l'ordre du tirage. L'Empereur, l'Amoureux, la Lune, le Pape, et l'Etoile. Le présent, le futur, l'idée, la réalisation, et la résultante. un tirage simple, mais redoutablement efficace, pour qui savait le mener.

Brenna pointa son index sur la première carte.

L'Empereur. Votre présent. C'est l'arcane de la créativité passive et des projets. Elle représente la persévérance et le sens pratique, mais peut aussi être synonyme de limitation et d'enfermement.

Brenna observa la carte une demi-seconde à peine, comme si elle cherchait à l'entendre parler. Regardant à gauche, un homme barbu, richement habillé de bleu roi et de rouge, était assis sur un trône dans le bas portait en bas-relief doré un aigle aux ailes à demi ouvertes. de sa main droite, l'homme tenait un sceptre.

Elle rejeta son doux regard, emprunt d'un peu de malice, sur celui de sa jeune cliente, et ajouta : Vous allez sans doute me rétorquer que c'était facile à deviner, mais ce que je vois c'est que vous êtes une jeune femme organisée, ponctuelle, logique, stable et intègre. Que vous ayez peu ou beaucoup d'amis, ils doivent sans aucun doute savoir, ou du moins le penser, qu'ils peuvent compter sur vous. Elle adressa un sourire à sa cliente puis continua. Je comprend que jusqu'à présent vous avez eu envers vous une sorte de rigidité, qui avait une certaine efficacité cela dit, et qui vous a fait suivre une voix logique, normale, comme toute tracée. Jusqu'à présent vous étiez là où on vous attendait. Comme je disais, la créativité passive...



Spoiler:
 


Aux Herbes de Brenna
Herboristerie - Développement personnel - Divination

Ouvert du Lundi au Samedi de 9h à 12h et de 14h à 18h
Fermetures annuelles du 30 Septembre au 7 Octobre et du 23 Décembre au 2 Janvier inclus, ainsi que le 2 Mai
Contact : Mrs Brenna M. Quinn, "Aux Herbes de Brenna", Charing Cross Road, Londres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudredecheminette.forumotion.com/t731-brenna-quinn#4996 http://poudredecheminette.forumotion.com/t731-brenna-quinn#4595 http://poudredecheminette.forumotion.com/t718-brenna-quinn#4538 https://perchesurlabranche.wordpress.com
avatar



Messages : 94
Âge du Personnage : 19 ans
Lieu de vie : Londres ou campus de l'université

MessageSujet: Re: C'est mignon, cette boutique - Aux herbes de Brenna [Brenna] Jeu 15 Oct - 17:21

A vrai dire, j’aimerais vous tester, savoir ce qu’une moldue peut bien raconter aux clients. On va jouer toutes les deux, à celle qui aura la prédiction la plus exacte, même si vous n’êtes pas au courant des règles du jeu. Ce sera amusant de vous opposer mes cours théoriques. Peut-être même que vous tomberez juste. On n’est sur de rien avec l’avenir, il peut toujours être interpréter de différentes façon, tout dépend du lecteur. Mais qui sait, peut-être que l’on vous aura transmit une vraie technique. Qui sait…

La diseuse de bonne aventure prit un coffret en bois sombre sur une étagère et le posa devant elle. Elle l’ouvrit, faisant tinter ses bracelets, et en sortit le contenu sans jamais quitter Anna des yeux. Elle la fixait, intensément, comme si elle cherchait à lire en elle. Comme si elle pouvait lire en elle. Incapable de soutenir son regard plus longtemps, la jeune fille se concentra plutôt sur le jeu de carte qu’elle venait de tirer de la boite. Des cartes de tarot donc elle ne garda qu’une partie, de vieilles cartes qui avaient sans doute servi de multiples fois. Plus facile de cette manière de cacher sa gêne. Ce devait être l’ambiance. La lumière tamisée, l’odeur de veux parchemin qui se dégageait des cartes et les vapeurs du thé… Tout était réunit pour que l’on se sente dans un univers un peu parallèle. Pourtant, ce n’était pas si différent de la tour d’astronomie où se déroulaient les cours de divination. Les fauteuils confortables et les odeurs se ressemblaient, mais se retrouver devant cette bonne femme la déconcertait. L’absence des autres élèves peut-être, ou ce trop plein d’attention qu’elle recevait tout à coup. Mais c’était idiot, ce n’était qu’une moldue après tout, que pourrait-elle savoir ? Même si sa technique était bonne, il lui semblait impossible qu’elle possède le troisième œil.

D’ailleurs, la voyante la mis en garde avant même de débuter la séance. Elle lui rappelait que l’avenir ne pouvait pas être lu avec certitude, et qu’elle ne pouvait pas prendre pour argent content la vision qu’elle lui décrirait. Voilà, pas de quoi avoir peur. Les vrais médiums étaient rares, elle n’allait pas tomber sur l’un d’eux dans la première boutique moldue qu’elle visitait. Même cette vendeuse semblait l’avouer. C’était d’ailleurs surprenant, l’idée semblait plutôt être répandue que beaucoup étaient des charlatans qui ne s’appuyaient que sur la crédulité des gens. C’était en tout cas les mots de son beau-père. Mais elle, elle prenait sur elle de les prévenir. Anna lui adressa un sourire. La mise en scène était troublante, mas ce n’était que de la mise en scène. Pour aider les clients à croire.

Les gestes de la voyante furent très précis. Elle sépara les cartes parfaitement, puis les étala d’une main experte. L’arc de cercle était si régulier qu’on aurait pu douter qu’elle l’ait fait si facilement. Elle devait avoir l’habitude de ces séances de divination pour être aussi précise, des années d’entrainement. Toujours avec autant de professionnalisme, elle tira des cartes du jeu. 5 cartes exactement, qu’elle suivit du regard avec concentration. Le présent, le futur, l’idée, la réalisation et la résultante, si l’étudiante se souvenait correctement de ses cours. Puis elle les plaça en croix, et ce détail revint à l’esprit de la jeune fille. Elle l’aurait oublié si le geste n’avait pas été exécuté. Un sans faute donc pour la moldue. S’ensuivit le tirage des cartes qu’elle observa attentivement. L’empereur, l’Amoureux, la Lune, le Pape et l’Etoile. Elle réprima un sourire à la vue du deuxième, qui poussait à une conclusion toute trouvée. Elle avait eu un tirage similaire il y a quelques années, dans le dortoir des filles de Serdaigle. Elles avaient décidé de réviser leur divination en se tournant les cartes. Inutile de vous détailler les gloussements quand l’amoureux était sorti pour son futur. Bien sur, l’interprétation des cartes étaient bien plus compliquée. Chacune d’elle avait trop de sens, et chaque sens avait lui-même beaucoup d’interprétation. Cet amoureux par exemple, était plutôt associé au désir, au choix et au doute. La connotation sentimentale était possible, il serait intéressant de voir ce qu’elle en ferait. Elle nota aussi le Pape sorti pour la réalisation, un signe plutôt positif si elle ne se trompait pas.

Le doigt de la voyante la sorti de ses réflexions, et elle releva la tête. Sur son visage, elle feignit la curiosité. Il ne fallait pas qu’elle ait l’air de s’y connaitre, puisqu’il s’agissait de sa "première fois", alors plutôt feindre la totale ignorance. Et elle écouta son explication. Logique, stabilité, rigidité. Le bon côté puis le mauvais, chacun sait qu’il faut commencer par un compliment si on veut formuler une critique. Et à vrai dire, elle se reconnaissait un peu dans ces adjectifs. Oui, elle était logique et organisée, elle l’avait toujours été. Elle essayait aussi d’être à l’écoute des autres, mais ne pouvait pas dire s’ils savaient pouvoir compter sur elle. Mais était-elle vraiment rigide avec elle-même ? Si normale qu’elle faisait exactement ce que l’on attendait d’elle ? Oui, j’imagine que c’est moi…

- J’ai l’air bien ennuyeuse, dit-elle avec un petit rire.

Une infime pointe de regret s’entendait dans sa voix. Une jeune fille comme toutes les autres, tout ce qu’il y avait de plus normal. Elle effaça ce regret de son sourire en attendant les autres cartes. Ce n’était pas la chose la plus agréable à entendre. Mais après tout, c’était ce qu’elle voulait la normalité, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://[url=http://poudredecheminette.forumotion.com/t774-anna-fallon-en-cours]Carnet de voyage[/url] http://[url=http://poudredecheminette.forumotion.com/t765-anna-fallon]fiche[/url]
avatar



Messages : 802
Âge du Personnage : 43 ans
Lieu de vie : Londres
Emploi : Patronne de la boutique "Aux herbes de Brenna"

MessageSujet: Re: C'est mignon, cette boutique - Aux herbes de Brenna [Brenna] Jeu 29 Oct - 23:19

La sorcière esquissa un léger rictus amusé. Elle fit revenir sa main jusqu'à sa tasse de thé, et s'en abreuva d'une gorgée qu'elle apprécia visiblement avec délectation.

L'ennui viendrait si vous ne vous contentiez que de cela. Le simple fait d'être ici prouve que vous avez l'esprit ouvert vers autre chose que la normalité.

Déclarant cela, avec le plus grand sérieux du monde, elle reposa sa tasse, remarqua qu'elle était ébréché et en caressa la "blessure", de façon étrangement maternel, si on pouvait l'être envers de la faïence. Puis elle point son index, de la même façon que peu de temps avant, sur la seconde carte. L'Amoureux. La sixième lame, qui de ses tons pourpre, bleu et or représentait un homme entouré de deux femmes et au-dessus de lui un angelo, un Cupidon, prêt à décocher sa flèche sur l'indécis. La voyante souriait toujours.

L'Amoureux parle de votre futur. Il représente l'hésitation, et par extension le caractère indécis, le pessimisme, et l'esprit tourmenté. Il peut aussi indiquer une santé fragile...

Une fois encore elle se concentra sur la carte, comme pour chercher à entendre le dialogue des personnages qui y étaient dessinés.

L'Amoureux, c'est littéralement le choix du cœur. Sans chercher à aller plus loin, je pourrais simplement vous dire qu'un choix compliqué vous attends, ou est en train de vous occuper l'esprit, et qu'il faudra choisir la voix qui vous convient à vous. mais ce serait sans doute trop réducteur et surtout trop facile, n'est-ce pas ?

La question, au vu de la mine amusée de la praticienne, était surtout rhétorique. Elle n'était pas dans le faux, évidemment. Mais cette carte avait tellement de lectures différentes, toutes liées à celui qui demandait des réponses, qu'elle était, avec le Pendu, le Diable et l'arcane sans nom, une des plus complexes à lire, à déchiffrer, à interpréter. Ces quatre cartes étaient par ailleurs le piège le plus évident pour les amateurs et les charlatans qui la lisaient toujours comme ils la voyaient, sans chercher à lire entre les lignes. Ce que ne faisait pas, bien sûr, Brenna.

Liée à l'Empereur, j'y vois là l'expression d'un choix qui va de pair avec un grand projet qui vous tiendrait à cœur. Un choix qui pourrait changer votre vie, d'une façon ou d'une autre. Vu votre âge apparent, je dirais que c'est le choix d'une filière étudiante qui n'est pas du tout celle où vos proches vous attendaient, quelque chose de plus pratique que théorique j'imagine. Ou un emploi dans le même ordre d'idée. Et l'hésitation viendrait alors dans le choix simple du "dois-je sauter le pas ou revenir en arrière et faire ce qu'on attend de moi ?" ...

Brenna laissa de côté un bref instant son large sourire pour adopter une mine plus songeuse. Elle reprit une gorgée de thé, se rendit compte qu'elle venait de vider sa tasse, se resservit. Si celle de son "invitée" était vide aussi, elle lui en proposerait, silencieusement, en tendant vers elle la théière d'où s'échappaient encore les brumes savoureuses et fruitées.

Non, vraiment, cette carte n'était au final pas compliquée pour qui savait l'écouter...

Votre avenir, mademoiselle, réside dans ce choix, dans cette indécision. Je peux donc répondre à une de vos questions : oui, votre avenir, proche, sera compliqué, mais une fois votre décision arrêtée, une fois que vous l'aurez intégrée et que vous en serez fière, je ne doute pas que vous saurez faire votre place et en être heureuse. N'oubliez pas que l'Empereur vous a décrit comme une jeune femme persévérante. Il n'y a donc qu'à faire le premier pas, et mettre un pied devant l'autre.

Brenna reprit l'air maternel qu'elle arborait sans cesse. Si elle ne se trompait pas - ce qui était indéniable - la cliente devait être réellement inquiète pour son avenir. Les malheurs des jeunes de la société moderne. Et cela se confirmait rien qu'à la vue de la Lune, la carte qui justement exprimait l'inquiétude, entre autres... mais le reste du tirage semblait confirmer ce que pensait Brenna : elle avait devant elle une fille déterminée à faire ce qu'elle voulait de sa vie. Il fallait juste lui montrer comment faire...



Spoiler:
 



Aux Herbes de Brenna
Herboristerie - Développement personnel - Divination

Ouvert du Lundi au Samedi de 9h à 12h et de 14h à 18h
Fermetures annuelles du 30 Septembre au 7 Octobre et du 23 Décembre au 2 Janvier inclus, ainsi que le 2 Mai
Contact : Mrs Brenna M. Quinn, "Aux Herbes de Brenna", Charing Cross Road, Londres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudredecheminette.forumotion.com/t731-brenna-quinn#4996 http://poudredecheminette.forumotion.com/t731-brenna-quinn#4595 http://poudredecheminette.forumotion.com/t718-brenna-quinn#4538 https://perchesurlabranche.wordpress.com
avatar



Messages : 94
Âge du Personnage : 19 ans
Lieu de vie : Londres ou campus de l'université

MessageSujet: Re: C'est mignon, cette boutique - Aux herbes de Brenna [Brenna] Mer 2 Déc - 23:32

La marchande lui adressa cette jolie phrase pour la rassurer, comme quoi passer le seuil de sa boutique faisait d’elle nécessairement une personne intéressante. L’argumentation était discutable, mais c’était mignon. Et cela eut l’avantage de la ramener sur terre. De côté les sentiments, elle n’était pas là pour réaliser une introspection. Elle voulait seulement savoir ce que valait cette voyante. Elle l’avait donc décrite comme organisée, logique, quelqu’un sur qui l’on pouvait compter. Et de ferme aussi, envers elle-même en tout cas. Bon, ce n’était pas bien précis, ou personnel. Cela devait surement se voir sur elle. Après tout, elle s’habillait simplement, rien qui n’attire trop l’œil. Elle pensait être polie, et surement réservée dans cette boutique où elle n’était pas vraiment à l’aise. Alors non, sa description n’était pas un pari trop risqué. C’était de l’observation, pas de la divination.

Allez, carte suivante ! Carte du futur, jusque là elles étaient d’accord. Plusieurs explications possibles, ça aussi ça allait. L’histoire du choix rappela effectivement quelque chose à l’étudiante, la vraie signification de l’amoureux. Mais la voyante ne s’arrêta pas là, car c’était « trop facile », c’étaient ses mots. Il y avait dans son air amusé une sorte de complicité. Comme si elle savait ce que recherchait Anna, comme si elle jouait aussi. Bien sur, ce n’était pas possible. Mais cela rendait le jeu plus intéressant. Etre plus précise voulait dire prendre plus de risque, essayer des explications moins évidentes. Et cela était peut-être de la chance, mais elle tomba juste. Il y avait un choix important, un choix qui lui tenait à cœur, et qui concernait une filière d’étude. Un choix dur à faire, car elle sortait de sa zone de confort, elle se trouvait "là où on ne l’attendait pas". Mais elle l’avait fait ce choix, non ? Ca y est, elle avait pris sa décision. Le choix ce n’était pas son futur, mais son passé. Non ? Elle s’aperçût que sa mâchoire était serrée, alors elle fit son possible pour se relâcher. Le même sentiment que lorsqu’elle avait annoncé à sa mère sa décision, alors qu’elle avait déjà rempli les papiers nécessaires. Elle avait l’impression qu’on lui demandait encore si elle était sure de son choix.

Sauf que personne ne lui posait la question, on lisait juste des cartes de tarot. Ce qu’elle avait dit n’avait finalement rien de très personnel. Madame Brenna avait tenu des propos généraux, qui pouvaient s’appliquer à de nombreuses personnes. Effectivement, la jeune fille était à l’âge décisif où une partie de notre futur se joue. Elle devait se choisir une filière, comme tout le monde, où un emploi comme la voyante avait d’ailleurs pris soin de le préciser. Peut-être s’était-elle déjà fait avoir par un jeune adulte lassé des études, alors elle élargissait les possibilités. Cela diminuait les chances de se tromper. Alors oui, il y avait cette histoire de décision un peu surprenante, où on ne l’attendait pas. Bon, peut-être que cela s’appliquait particulièrement à son cas, mais ce n’était pas non plus un pari trop risqué. Elle avait un style de vêtements assez classique, donc une personnalité assez réservée. Déduction simpliste, déjà établie avec la carte précédente. D’ailleurs, au vu de sa réaction, la voyante avait sans compris qu’elle n’était pas tombée loin de la vérité. Et puis elle venait dans cette boutique pour se faire lire l’avenir, comme si elle s’inquiétait.

Elle releva les yeux vers la divinatrice. D’accord, elle était dure à convaincre. Que dirait-donc les carte suivante ? Elle lui sourit. Est-ce qu’elle… Devait dire quelque chose ? Attendre qu’elle passe à la suite ? Peut-être une remarque, pour l’inciter à continuer… Ses impressions, pour qu’elle sache dans quelle direction aller.

- Je pensais que ma décision était déjà arrêtée. En fait. J’ai… Rempli les papiers et tout, alors je l’ai fait le premier choix. J’imagine que je ne suis pas encore assez sure de moi. Oui, peut-être que ça me fait un peu peur finalement.

Elle soutint son regard, le sourire toujours accroché sur ses lèvres. Comme si tout allait bien, comme si elle n’était pas mal à l’aise et que tout était normal. Alors qu’être aussi sincère avec une inconnue n’avait rien de normal. Rien du tout. Et voilà, elle avait envie de partir. Finalement, ce tour de passe-passe la faisait trop réfléchir. Elle pouvait peut-être prendre sa baguette, lancer un petit sortilège d’amnésie et partir. Ni vue, ni connue.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://[url=http://poudredecheminette.forumotion.com/t774-anna-fallon-en-cours]Carnet de voyage[/url] http://[url=http://poudredecheminette.forumotion.com/t765-anna-fallon]fiche[/url]
avatar



Messages : 802
Âge du Personnage : 43 ans
Lieu de vie : Londres
Emploi : Patronne de la boutique "Aux herbes de Brenna"

MessageSujet: Re: C'est mignon, cette boutique - Aux herbes de Brenna [Brenna] Mer 6 Jan - 15:46

Brenna fit une légère moue. Cette jeune fille semblait particulièrement incrédule. Mais c'était étrange : pourquoi était-elle venue se faire lire l'avenir si elle n'y croyait pas ? Il devait y avoir autre chose... Toujours était-il qu'elle ne semblait pas du tout convaincue. Bien bien bien.

L'année scolaire n'est pas encore commencée, il vous restera bien des choix à faire, jeune demoiselle. mais passons à la suite, peut être aurez-vous là d'autres précisions, n'est-ce pas ?

Elle écarta la carte lue et posa à nouveau son index sur la troisième. La lune avec ses trois rangées de rayons (bleus, blancs, et rouges) éclairait un paysage vallonné avec deux tours. Au premier plan, un bassin dans lequel se cachait un homard, et devant lequel hurlaient deux chiens - ou deux loups, allez savoir.

L'idée... La Lune renvoie le plus souvent à la déception, à l'inquiétude, à la hantise. Le contraire du Soleil, si l'on simplifie les choses à leur lecture primaire. Si l'on prend le négatif auquel cette lame renvoie, on peut prendre cela comme un avertissement : il faut prendre garde aux tromperies, à la jalousie, aux fausses promesses, aux rêveries dangereuses, et par extension se préserver de la déception et des inquiétudes nocives. Hum...

Brenna n'aimait pas quand le tirage était négatif, surtout avec un nouveau client. Surtout avec un client réticent comme cette jeune fille. Cela faisait trop "je raconte des trucs horribles pour me faire mousser". Et puis le positif, c'était quand même plus agréable.
Il y avait aussi qu'elle n'aimait pas cette carte. Elle tombait toujours à un endroit délicat du tirage et lui donnait toujours du fil à retordre pour la comprendre. Voyons voir... après, il y a le Pape... lié à la Lune, cela peut vouloir dire que la maladie ou les blessures guérissent... mais cette jeune fille n'avait pas du tout l'air atteinte physiquement... Bien bien bien...

Cette carte peut vouloir dire plusieurs choses : ou bien elle vous signale que vous pourrez avoir quelques problèmes de santés dans les mois à venir - je serais vous, je me tiendrais au chaud cet hiver, je sais que ce n'est pas difficile de prédire ça, mais au moins vous serez prévenue. Ou bien elle vous signale que certaines personnes d'un abord fraternel, que vous rencontrerez cette année probablement, pourraient ne pas être ce qu'ils prétendent être.
Mais la Lune n'est pas que négative : elle est aussi synonyme d'imagination et d'intuition, de réflexion constructive.
Si je voulais rester vague, je vous dirais simplement que vous avez en vous tout ce qu'il faut pour avancer dans la voie que vous avez décidé de prendre, mais qu'il vous faudra rester éveillée pour éviter les déceptions trop grandes. Vu ce que nous avons déjà discuté, il est aisé de deviner que cela vous dit de rester vous-même en ce début d'année scolaire, de ne pas trop attendre ni des gens ni des études que vous allez faire. Et surtout de rester forte contre l'adversité. Vous entrez dans le monde de l'âge adulte après tout...


Énième sourire amical. Foutue carte, foutu tirage.


Aux Herbes de Brenna
Herboristerie - Développement personnel - Divination

Ouvert du Lundi au Samedi de 9h à 12h et de 14h à 18h
Fermetures annuelles du 30 Septembre au 7 Octobre et du 23 Décembre au 2 Janvier inclus, ainsi que le 2 Mai
Contact : Mrs Brenna M. Quinn, "Aux Herbes de Brenna", Charing Cross Road, Londres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudredecheminette.forumotion.com/t731-brenna-quinn#4996 http://poudredecheminette.forumotion.com/t731-brenna-quinn#4595 http://poudredecheminette.forumotion.com/t718-brenna-quinn#4538 https://perchesurlabranche.wordpress.com

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: C'est mignon, cette boutique - Aux herbes de Brenna [Brenna]

Revenir en haut Aller en bas
C'est mignon, cette boutique - Aux herbes de Brenna [Brenna]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Boutique évènements
» La boutique de création de Musika {Ouvert}
» Mais qu'est-on allé faire dans cette galère ?
» Cette accalmie m'inquiète.
» quel est cette objet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudre de Cheminette :: Royaume-Uni :: Angleterre :: Londres-