L'info du Moment

PdC ferme ses portes...
Nous vous invitons à nous rejoindre
sur Chemins de Traverse !


Poudre de Cheminette



 

Partagez|

Le Grand Illusioniste [PV Eireen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


Serial Kiffeuse

Messages : 1087
Âge du Personnage : 23 ans
Lieu de vie : Brighton

MessageSujet: Le Grand Illusioniste [PV Eireen] Dim 12 Avr - 11:56

-
bougies flottantes, étincelles colorées et animaux bizarres... Ces images sont gravées dans ma mémoire.  Il faut que j'en ai le cœur net.
Aujourd'hui, 12 avril 2015, je pars enquêter.
-.





En éteignant mon baladeur mp3 (sympa l'option dictaphone !) qui me sert de carnet de bord, je fais la grimace. J'aurais voulu être plus précise (c'est que je m'enregistre pour la postérité). Mais précisément... Je sais pas qui peut tomber là-dessus et je n'ai pas envie qu'on me prenne pour une allumée. Comme tout le monde, j'aime bien boire un verre de trop de temps à autre, et profiter de l'occasion pour déblatérer des bêtises plus grosses que moi. Mais quand je suis sobre, je préfère qu'on me prenne au sérieux.

Qui pourrait croire, pourtant, l'historie tordue que j'ai à raconter ? Le récit de cette journée de mai. C'était un samedi aprem, je m'en souviens très bien. Y avait une foule de fifou sur Charing Cross Road, à Londres, mais j'avais décidé de braver la masse pour m'offrir deux heures dans ma librairie préférée. Je vais pas si souvent à la capitale, et je suis pas si dépensière. Les bouquins, c'est mon petit luxe à moi. Bref. J'avais levé le nez pour admirer l'architecture (c'est ma deuxième passion) et vlam ! Un autochtone m'entraîne avec lui sans le faire exprès. Sa manche a accroché mon sac et j'ai pas d'autres choix que de le suivre. enfin, le "suivre"... essayer de ne pas me vautrer tandis qu'il file à toute vitesse et entre dans une échoppe que j'avais même pas remarqué. Je finis par me dépêtrer, et c'est à peine si l'autre me remarque. Moi, je me dépêche de regagner ma rue, ni vue ni connue, mais je peux pas manquer de remarquer, alors que je tourne le dos à la clientèle du pub (ouais, parce que c'était un pub), qu'il y a quelques trucs vraiment étranges. J'y pense pas plus que ça sur le moment. Je file, je me rapatrie dans ma librairie trois mètres plus loin et c’est le nez plongé dans mon bouquin que les images reviennent me chatouiller la rétine. Des trucs qui lévitent, des individus un peu étranges, dont certains ne peuvent probablement même pas prétendre au nom d'individus... tout un tas de machins bizarres qui me motiveraient sérieux à arrêter la fumette si seulement j'avais commencé un jour.

Bien entendu, j'ai jamais touché un mot de ça à personne. Même Justin n'en sait rien. J'ai beau l'adorer (la plupart du temps), il me prendrait juste pour une cinglée si je lui disais que j'ai vu des bougies voler. Hop ! Aller direct pour l'asile le plus proche, après quelques séances humiliantes chez un psy au regard pénétrant. Non merci. En plus, la camisole, ça m'irait vraiment pas au teint.
Je me suis tue, donc. Mais cette histoire me turlupine. Je suis pas tellement du genre à halluciner. Les illusions et les inventions farfelues, je les aime dans mes bouquins. Même si j'adorerai que notre monde soit peuplé de loups-garous (c'est tellement sex un loup-garou !!), il faut bien que je me raisonne : tout ça, c’est du domaine de l'imagination.
Mais j’aime trouver des explications à l'inexplicable. Alors, aujourd'hui, je sèche les cours, pour la première fois de ma carrière scolaire et je file vers Londres à bord de mon Austin.
Quelques temps plus tard, je retrouve sans peine Charing Cross Road et ma librairie.

Et maintenant ?

Et maintenant, je fais le pied de grue. Je passe et repasse dans la rue, guettant le moindre signe, mon appareil photo en bandoulière. J'ai pas l'intention de vendre mes clichés à la feuille de chou locale, je veux juste une preuve pour me rassurer sur ma santé mentale.
Était-ce bâtiment, là ? Un coup d'œil dans la vitrine. De la lingerie, dentelle et froufrou à foison. Non, tout est normal. Même si Justin a-do-re-rait l'ensemble gris perle, là ! Aouch. 80 livres sterling. Oui. Non. Peut-être. Dans ma tête, je me lance le défi : si j'en sais un peu plus sur mon mystère, je m'offre l'ensemble ! Adjugé vendu.
Au risque de passer pour une allumée, je me décide d'arrêter mes allers et venues. Je me poste contre un mur et ouvre grand mes mirettes. Si il y a quelque chose à voir, je peux pas le louper. Je veux pas le louper.


Dernière édition par Stacy Grant le Mer 15 Avr - 19:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudredecheminette.forumotion.com/t512-contes-et-legendes-d-un-monde-oublie-ezio http://poudredecheminette.forumotion.com/t154-stacy-grant-moldue-etudiante
avatar



Messages : 52
Âge du Personnage : 15ans
Lieu de vie : Non loin de lui

MessageSujet: Re: Le Grand Illusioniste [PV Eireen] Mar 14 Avr - 0:09

Arrivée dans la matinée de son   Irlande natale, après un long voyage en train. Elle n'était pas très pressée. N'aiment pas être stressée par des courses de dernières minute, elle était arrivée à Londres une journée plutôt. Eireen  âgée de 15 ans maintenant pouvait se déplacer sans le moindre chaperon. Et quant bien même aucun de ses deux parents n'auraient voulu venir avec elle.

Eireen connaissait peu Londres, aussi avait-elle prévue de la visiter avant rentrer à l'école. Elle aimait marcher dans les rues sans but. Juste flâner pour admirer ce que cette capitale pourrait lui montrer. D'un pas assuré elle se lançait à sa découverte. La foule était peu nombreuse dans les rues où elle allait. De toute façon personne ne faisait attention à elle. Ici on pouvaient se vêtir de façon excentrique ou bizarre sans détonner dans le paysage.

Elle ne vit pas la journée passer. Il était donc temps d'aller acheter ce quelle voulait remplacer comme fournitures et autre vêtements . Il  lui fallait se racheter des robes de sorcière. Il est sûre qu'elles étaient devenues trop petites. Voir pour certaines tellement abîmées, qu'elles ne survivraient pas à quelques mois de plus . Donc il était plus que nécessaire qu'elle aille sur le Chemin de Traverse faire ses achats.

Eireen savait qu'elle devait passer par le chaudron baveur pour y accéder. Même si le lieu n'était  un endroit où elle aimait aller. Trop de sorciers qui la regardaient fixement, cette jeune fille seule. Lui demandant si elle n'avait pas perdu ses parents. Ou lui posant d'autres questions aux quelles elle n'avait aucune envie de répondre. Mais elle n'avait pas d'autres choix. Aussi prit-elle son courage à deux mains pour se diriger vers ce pub. La rue où il se trouvait était presque déserte. Ce qui permettait d'y entrer sans être remarqué. Cela au moins était un avantage. Les moldus ne devaient pas trouver cet endroit.

Eireen était presque arrivée à l'entrée quant elle vit une jeune fille appuyée contre le mur. Un appareil photo en bandoulière. Qui était elle ? Elle n'avait pas l'air d'être une sorcière comme elle. Mais comment en être sûre. Ne pas prendre le risque de dévoiler leur secret. Aussi prit elle un air dégagé, et se plantait devant l'unique vitrine de la rue.  Elle eut envie de rire, vu ce qui était montré dans celle-ci . Cela allait être déplacé qu'à son âge elle puisse regarder ce genre de choses; Ou peut être pas.

* Que dois je faire ? Continuer mon chemin et revenir plus tard ? Et si elle était encore là à mon retour. Il  me reste peu de temps pour faire mes achats.

Et pas un sorcier à l'horizon que faire. Elle se remit en chemin, dépassant l'entrée. Elle espérait qu'un sorcier sortant pourrait lui permettre de disparaître dans l'embrasure de la porte. Mais la jeune fille la fixait déjà .  Elle pensait à un sort d'oubliette, mais à son âge cela n'était pas permis.  Et la jeune fille qui ne bougeait toujours pas. Elle décidait de s'approcher vers elle. Lui adressant la parole sous un faux prétexte pour être sûre de qui elle pouvait être .

- Bonjour, vous pourriez m'indiquer où se trouverait un magasin de ..


Elle se mit a réfléchir rapidement, que pourrait-elle chercher .. puis elle trouvait


- Un magasin où je trouverais des livres ..


* mais qu'elle imbécile, tu aurais pu dire librairie.


Elle attendait la réponse de la jeune fille espérant ne pas paraître stupide à ses yeux


Dernière édition par Eireen Gallagher le Ven 11 Déc - 18:26, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudredecheminette.forumotion.com/t507-eireen-gallagher-en-cours http://poudredecheminette.forumotion.com/t481-eireen-gallagher
avatar


Serial Kiffeuse

Messages : 1087
Âge du Personnage : 23 ans
Lieu de vie : Brighton

MessageSujet: Re: Le Grand Illusioniste [PV Eireen] Mer 15 Avr - 20:58

Rendue là, j'ai les yeux un peu secs, à pas vouloir les fermer de peur de manquer un truc essentiel. C'est le problème quand on ne sait pas ce qu'on guette : on doit être dix fois plus attentive. Surtout que je doute que quiconque se mette à se balader dans ma rue en brandissant une pancarte « Je suis bizarre ! Mais ne me regardez pas ! ». Dommage, entre nous. Ça m'aurait sacrément simplifié la tache.

Je suis tellement concentrée sur la masse que je vois pas la fille arriver vers moi.
Je manque faire une attaque quand elle se décide à m'adresser la parole !

Wait a minute...

Je viens de me faire vouvoyer ou j'hallucine ?
C'est juste super bizarre comme sensation. Je veux dire, c'est pas la première fois qu'on me vouvoie, mais venant d'une ado qui a quoi ? Cinq ans de moins que moi, à vue de nez ? Ça fait tout drôle.
J'essaie de pas le montrer et je me montre tout sourire dehors. J'essaie de me souvenir de moi au lycée : les étudiants m'impressionnaient un peu. Mais là non plus j'en montrais rien!


. Salut !

J'ai soudain l'impression d'être une mamie qui essaye d'être dans le coup et qui foire complètement.
Et puis, le dilemme quoi ! Je lui réponds avec un « tu » au risque d'être condescendante ou avec un « vous » mais qui, à moi, me paraît ridicule ? On va biaiser, ni vu ni connu. Ne pas user de pronom personnel, c'est presque un art!


. La librairie ?

Bon, déjà, un bon point pour elle ! Au lieu d'être droguée aux jeux vidéos, elle sait lire ! Oui, oui, je sais ! Comme tout un chacun, je crache pas sur un bon mmorpg ou un forum jdr de temps à autre. Mais un bouquin, au fond, y a que ça de vrai.

. Y a Blackwell's, juste à deux pas !

J’esquisse un rapide geste de la main.
Blackwell's est LA libraire dont je parlais tout à l'heure. Celle où j'ai échoué après avoir vu ce que je n'aurais jamais dû voir.
J'ajoute, sur le ton de la confidence :


. C'est même ma préférée !

Mon petit jeu ni « tu » ni « vous » me gave déjà.
Je laisse tomber au profit d'un tutoiement qui, perso, ne me heurte pas les oreilles.


. Tu cherches un bouquin précis ? Je suis presque une spécialiste en bouquin.
Et puis, on se tutoie, hein ? Je suis pas une arrière-grand-mère non plus.

Et ça y est, Stacy la furieuse contre-attaque. C'est affreux ! Faut pas me lancer sur le sujet bouquin, sinon, je m'arrête plus. Si elle avait su, la miss, elle aurait demandé son chemin ailleurs. Trop tard. Dommage. Elle est coincée avec moi.
Enfin, coincée, je m'entends. Je suis pas une psychopathe comme un certain Caleb de ma connaissance. Mais si elle me répond, on est parties pour papoter un moment. C’est que c'est lassant de faire le pied de grue sans qu'il se passe rien.
Par acquis de conscience, je jette quand même un regard de temps à autre dans LA direction. Sait-on jamais...



Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudredecheminette.forumotion.com/t512-contes-et-legendes-d-un-monde-oublie-ezio http://poudredecheminette.forumotion.com/t154-stacy-grant-moldue-etudiante
avatar



Messages : 52
Âge du Personnage : 15ans
Lieu de vie : Non loin de lui

MessageSujet: Re: Le Grand Illusioniste [PV Eireen] Ven 17 Avr - 19:07



La jeune fille lui répondait sur un ton un peu irrité, l'aurait elle heurtée ? Eireen n'osait parler, l'écoutant avec attention. Apparemment elle semblait aimer autant qu'elle les livres. Elle lui indiquait l'endroit où elle aimait les acheter. Elle tournait la tête pour voir l'endroit qu'elle lui indiquait. Ce n'était pas loin de l'endroit où elles se trouvaient. Bien trop près de l'endroit d'où elle voulait la voir bouger.

Elle l'entendait lui demander quel livre elle cherchait. Comment lui dire qu'elle ne cherchait rien, que c'était juste une excuse pour savoir qui elle pouvait être . Sorcière ou Moldu ? Eireen prit une grande inspiration, puis répondit

- Je ne cherche rien de particulier, j'aime me balader dans les rayons et tomber sur le livre que j'aimerais lire.

Elle ne pouvait pas lui parler des livres qui étaient sur sa table de chevet.Comme ceux sur les animaux fantastiques, ou les livres sur les potions. Elle fit un timide sourire, voulant s'excuser de l'avoir dérangée. La jeune fille poursuivit la conversation lui demandant de la tutoyer. Eireen avait du mal à le faire avec des gens qu'elle ne connaissait pas. Sa dernière remarque lui fit comprendre le pourquoi de son irritation.

- Excusez moi si je vous ai froissé, mais j'ai pour habitude de vouvoyer les gens qui ne me sont pas familier. Je ne voulais pas vous faire paraître plus vieille que vous ne l'êtes.

Du coin de l’œil elle la vit regarder vers l'entrée du bar. Bien qu'invisible aux moldus, son regard s'y posait pourtant sur ce mur.  

*Que cherche-t-elle à voir au juste ? Attend-t-elle quelqu'un ?

Elle se demandait si elle devait ou pas le lui demander. Elle n'osait pas, de peur de l'irriter à nouveau . Mais elle devait savoir, car la journée avançait et elle ne pouvait attendre indéfiniment. Il lui fallait trouver quelque chose qui pourrait la faire bouger de là. Mais quoi ?

- Cela vous, enfin cela te dirait de m'y accompagner ? Nous pourrions parler de nos goûts en lecture.

* Faites qu'elle accepte je dois la faire bouger de là. Une fois dans librairie je tenterais de la semer et de revenir là avant qu'elle ne s'en aperçoive.

Elle attendait souriante la réponse de la jeune fille, commençant à avancer. Priant qu'elle lui emboîte le pas, et accepte sa proposition.

* J'ai encore un peu de temps et parler avec une personne ne me ferais pas de mal. Et si elle me trouvait trop bizarre . Après tout elle ne me connait pas.




Dernière édition par Eireen Gallagher le Ven 11 Déc - 18:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudredecheminette.forumotion.com/t507-eireen-gallagher-en-cours http://poudredecheminette.forumotion.com/t481-eireen-gallagher
avatar


Serial Kiffeuse

Messages : 1087
Âge du Personnage : 23 ans
Lieu de vie : Brighton

MessageSujet: Re: Le Grand Illusioniste [PV Eireen] Mar 21 Avr - 21:16

Petite pointe de déception à l'horizon de mon enthousiasme.
Je dis rien. Après tout, ne serait-ce que naviguer au milieu des bouquins, c'est toujours mieux que zoner devant « Sex Factors » (j'ai été atterrée quand j'ai découvert leur tout nouveau tout beau dernier concept. Si on n'arrête plus le progrès, on n'arrête plus la bêtise non plus).
Mais enfin, j'aimerais bien croiser un petit rat de bibliothèque de temps à autre. Pour parler bouquins, j'ai bien ma bande de potes, à la fac... Mais soit on papote programmes de cours..soit on a juste pas les mêmes goûts.

Mais mais mais...

Mais si ?

Hallelujah !!


. Avec plaisir !

Je réponds ainsi à sa proposition de l'accompagner. Sans réfléchir.
Deux secondes plus tard, je me sens presque fautive. Je devrais être plus persévérante. Enfin, je le suis, hein ? Mais j'ai toujours eu du mal à résister à la tentation. Et puis, je sais pas, moi, j'aime bien sa tête. Ou ce qu'elle dégage. Je suis de toute façon prête à m'inventer n'importe quelle excuse pour justifier ma désertion.
Désertion. Oui, parce que, au fond, c'est l'impression que j'ai. Je me suis fixée un ordre de mission et je suis pas foutue de m'y tenir.

Je jette un dernier regard à mon bout de mur qui n'a pas bougé depuis tout à l'heure. Et qui ne bougera probablement jamais. Si ça se trouve, je me suis bercée d'illusions. Je suis juste comme tout le monde et j'ai eu envie de croire que j'étais différente. Avec un petit quelque chose en plus. Si ça se trouve, j'ai tout inventé, tout rêvé. Autant partir avant de faire une folle de moi...

Je rebondis sur le sujet abordé à peine plus tôt, alors que je me détourne déjà pour fixer la libraire dans mon champ de vision et presse le pas pour rattraper mon inconnue :


. Y a pas de mal, t'inquiète pas. C'est juste que j'ai pas tellement l'habitude de me faire vouvoyer. Et je crois que j'aime pas trop ça...

Syndrome de Peter Pan ? Refus de grandir ?
J'aime pas que les gens de mon âge (ou presque) me vouvoient et je réfléchis pas plus loin que ça.
Je prend au vol son tutoiement partagé, lui lançant un sourire pour saluer son initiative. Définitivement, le "tu", j'aime ça !!


. Tu lis quel genre de trucs, toi ? Que des bouquins pour le lycée ou des trucs plus persos ?

Ma curiosité reprend le dessus. D'ici quelques minutes, pour peu qu'elle y mette du sien, ce sera comme si on se connaissait depuis une éternité.

. Moi, j'aime assez les biographies. Ça, c'est la version officielle. Mais en vrai, je raffole de fiction. J'aime tout ce qui touche au "surnaturel".

Je mime les guillemets de mes mains. C'est un de mes tics gestuels dont j'ai du mal à me défaire. Justin, lui, trouve ça adorable.

On a pas fait deux pas qu'un énergumène croise notre route. Il y a définitivement quelque chose dans sa dégaine qui détonne. Ça doit être sa cape. Bleu turquoise. Si si, je vous jure.


. Je croyais qu'il fallait éviter de sortir déguisé... à part pour Carnaval...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudredecheminette.forumotion.com/t512-contes-et-legendes-d-un-monde-oublie-ezio http://poudredecheminette.forumotion.com/t154-stacy-grant-moldue-etudiante
avatar



Messages : 52
Âge du Personnage : 15ans
Lieu de vie : Non loin de lui

MessageSujet: Re: Le Grand Illusioniste [PV Eireen] Sam 25 Avr - 2:28




Eireen l'entendit accepter sa proposition. Elle en fût soulagée. Et si elle s'y prenait bien elle pourrait revenir avant la fin de la journée ici. Bon il est vrai que ce ne serait pas très respectueux envers cette jeune fille. Mais elle n'avait pas le choix. Si elle repartait à l'école sans ses fournitures, les conséquences en seraient plus désagréables. Et puis rien ne dit qu'elles se reverraient un jour.  Elle l'écoutait parler, avançant vers la librairie. Tentant de ne pas presser trop le pas, cela aurait pu lui paraître bizarre. La jeune femme parlait toujours, vînt la question qu'elle redoutait qu'elle lui pose.

. Tu lis quel genre de trucs, toi ? Que des bouquins pour le lycée ou des trucs plus perso ?

* Que vais je pouvoir lui répondre ? Bien sûre que j'adore lire certains livres de cours. Surtout ceux sur la botanique. Ainsi que sur les sortilèges j'aime prendre de l'avance. Même si parfois je frôle l'accident. Et mes moments de lecture dans la bibliothèque de l'école. Donc non je ne peux pas lui en parler. En plus je ne suis même pas sûre qu'elle est sorcière. Quoique si tel avait été le cas elle m'aurait parlé du chemin de travers. Bref que vais je lui dire ? ...

Eireen restait silencieuse, elle cherchait quoi lui répondre. Rien qui ne puisse éveiller le moindre soupçon. Puis elle se rendit compte que ce qu'elle portait au cou pourrait lui paraître disons le étrange. Elle essayait discrètement de faire glisser le pendentif sous son haut. Elle s'éclaircit la voix, en toussant.

- Hé bien j'aime lire un peu de tout. Je ne suis pas difficile, disons que je marche au coup de cœur. Il faut que le livre m'attire .

* heu fais attention à ce que tu dis, que le livre m'attire que va t'elle penser.

- Enfin je veux dire il faut que la couverture du livre attire mon oeil. Et vous, enfin toi qu'aimes tu lire ?

* T'es vraiment pas douée avec les gens. Il faudrait que t'apprenne à être plus sociable.

. Moi, j'aime assez les biographies. Ça, c'est la version officielle. Mais en vrai, je raffole de fiction. J'aime tout ce qui touche au "surnaturel".

Elle fût soulagée d'entendre la jeune femme lui parler à nouveau. Elle eut un mouvement vers son haut pour être sûre que ce qu'elle portait n'était plus visible . Les doutes devenaient de plus en plus précis, aucun sorcier n'aurait parlé de surnaturel. Cela étant leur monde. Enfin peut être parlait- elle d'autre chose ?

- Qu'est ce que tu appelle surnaturel ?

Elle avançaient vers la librairie, quant du coin de l'oeil, Eireen vit ce qu'elle sut tout de suite être un sorcier. Ce que la jeune fille lui dit alors confirmait ses doutes. Ce n'était pas une sorcière, mais une moldue.

. Je croyais qu'il fallait éviter de sortir déguisé... à part pour Carnaval...

Eireen n'eut alors qu'une envie, qu'elles s'éloignent le plus vite possible  de cet endroit. Il ne fallait pas que la jeune fille voit le sorcier emprunter le passage. Eireen, fixait l'homme essayant de capter son attention. Comme pour le prévenir que celle qui l'accompagnait n'était pas de leur monde. L'homme ne semblait pas comprendre ce qu'elle tentait de faire et vînt vers elles . Eireen sentit un frisson lui parcourir le dos, elle devait faire quelque chose. Mais quoi ?

Elle se décidait enfin à dire quelque chose, rien de trop blessant pour l'homme qu'elle pensait reconnaître. Si tel est le cas pourvu qu'il ne vienne pas lui parler.

- Tu sais chacun s'habille comme il l'entend. L'excentricité est propre chaque personnes .

* Un peu bateau comme phrase. Mais comment faire sans  lui dire que pour elle, il était habillé normalement. Qu'il n'était pas un moldu enfin qu'il était un sorcier.

Elle frémit à nouveau, alors que ses pas la menait encore plus prêt de l'homme. Celui- ci la saluait alors d'un

- Bonjour Miss Gallagher, qu'elle heureuse surprise de vous rencontrer. Vous aussi vous comptiez aller ..

Elle ne le laissait pas terminer sa phrase, sa compagne n'étant pas de leur monde

- Je crains que vous ne fassiez erreur Monsieur. Je ne vous connais pas. Et j'avoue que votre tenue me donne plus envie de fuir que de vous parler. Viens laissons-le il semble pas dans son état normal ..

Elle tentait de faire avancer la jeune fille en la tirant par le bras. Rapidement, car déjà l'homme un peu décontenancé arrivait devant le mur.

* J'irais m'excuser auprès de cet homme plus tard quant j'irais sur le chemin de travers. Ou à notre prochaine rencontre. Je déteste faire ça mais c'était urgent.

Eireen attendait que la jeune fille la suive, et qu'elle ne tourne pas la tête...









Dernière édition par Eireen Gallagher le Ven 11 Déc - 18:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudredecheminette.forumotion.com/t507-eireen-gallagher-en-cours http://poudredecheminette.forumotion.com/t481-eireen-gallagher
avatar


Serial Kiffeuse

Messages : 1087
Âge du Personnage : 23 ans
Lieu de vie : Brighton

MessageSujet: Re: Le Grand Illusioniste [PV Eireen] Jeu 21 Mai - 21:09

Si seulement j'étais omnisciente, je me foutrais des claques !
Je m'évertue à jeter des coups d' œil derrière moi au cas où quelque chose se passerait... au lieu de regarder ce qu'il y a à voir. Alors, non, je vois rien du geste qu'a ma comparse de ranger un quelconque médaillon sous des épaisseurs de vêtement.
A la place, je suis plutôt en train de détailler monsieur turquoise et d'imprimer son image dans ma mémoire. Sait-on jamais. Ces derniers temps, ma tête est un véritable inventaire, une caverne d'ali baba de tout ce que le monde peut contenir d'anecdotes bizarres. Je les récolte dans mon quotidien. Et internet est une véritable mine d'or. Quand ce n'est pas un dépotoir de bêtise. S'agit de faire le tri ! Donc, monsieur turquoise rejoint ma liste de l'étrange, tandis que je laisse traîner une oreille attentive du côté de la jeune fille qui m'a emboîté le pas.

Et j'en reviens pas qu'elle me sorte un laïus sur la tolérance.
Je dis pas qu'elle a tort, mais de la part de quelqu'un d'aussi jeune, c'est toujours un peu étrange...
Plus étrange encore ce qui se passe par la suite. Monsieur turquoise décide tout simplement de venir nous saluer. Enfin, quand je dis nous... il est clair qu'il en a strictement rien à secouer de moi. Et que mademoiselle ma nouvelle copine n'est pas siiiiiiiiiiiiii tolérante qu'elle le prétend. Elle le rembarre de quelques mots secs. On dirait moi quand un gars bourré essaye de se frotter contre moi, dans le métro, le soir.

Eireen-qui-ne-s'appelle-pas-Eireen essaye de m'embarquer au loin et j’avoue que son attitude m'interpelle. Ou alors, c'est le quelque chose qui passe dans le regard de monsieur turquoise. Une sorte d'orgueil blessé, avec une pointe de compréhension. Le mélange est assez bizarre.


. Tu es dure, quand même ! Je lance à Eireen-pas-Eireen dont j'ignore en fait le prénom.

Son malaise me donne envie de la suivre mais quelque chose me retient. Mon sixième sens. Ou alors je suis juste kamikaze. Mais tout ça m'intrigue.

Je me retourne, fais deux pas vers le type turquoise et :


. Salutations ! Moi, c'est Anastasia.

Depuis le champ de course, c'est le nom que je dégaine quand je sens l'étrange pointer le bout de son nez. D'habitude, je préfère Stacy. Mais j'aime bien l'idée d'avoir un nom de code pour ma Grande Enquête. J'ai toujours rêvé d'être agent secret !
L'autre a l'air mitigé. D'un côté, il semble clairement être en manque de sociabilisation. De l'autre, il me paraît méfiant. C'est pourtant pas marqué sur ma face que je suis ceinture noire de ju-jitsu. D'habitude, je passe plutôt pour la fille délicate et innocente. Et tant mieux, je me suis assez entraînée pour.
Finalement, son avidité sociable l'emporte et il me retourne mon sourire.


- Je suis Wandrille. Wandrille de Gorsemoor  .

Qu'est-ce que c'est que ce nom à coucher dehors ?
En moi, l'alarme « bizarre-bizarre » s'est déclenchée.
Du coin de l'œil, je guette la réaction de ma copine de lecture. J'ai complètement lâché notre conversation (pourtant bien partie). Mais c'est pour la bonne cause.



Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudredecheminette.forumotion.com/t512-contes-et-legendes-d-un-monde-oublie-ezio http://poudredecheminette.forumotion.com/t154-stacy-grant-moldue-etudiante
avatar



Messages : 52
Âge du Personnage : 15ans
Lieu de vie : Non loin de lui

MessageSujet: Re: Le Grand Illusioniste [PV Eireen] Lun 25 Mai - 0:23



Peine perdue, Eireen avait parlé de façon brusque à ce sorcier pour qu'il ne reste pas prêt d'elles. Mais apparemment c'était en pure perte. La jeune fille qui était à ses côtés n'en avait pas perdu une miette. La phrase qu'elle lui dit le lui confirmait :

. Tu es dure, quand même !

- Pourquoi donc ? Je ne connais pas cet homme et il semble vouloir à tout prix que se soit le cas. En plus, on le croirait sorti d'un livre de contes pour enfants. L'image parfaite du sorcier des livres pour enfants.  Comme ils existaient vraiment les sorciers. N'importe quoi je ne suis plus une enfant. Ce genre d'histoire c'est pour les gamines. Et puis je n'aime pas vraiment être accostée par des inconnus.

Eireen espérait que son discours suffirait lui faire penser à autre chose. Que l'homme puisse s'en aller loin d'elles. Elle ne souhaitait pas le heurter. Juste qu'il comprenne que la jeune fille à ses côtés n'était pas de leur monde.  Mais de nouveau ce qu'elle dit ne servait à rien. Elle entendit la jeune fille s'adresser à l'homme :

. Salutations ! Moi, c'est Anastasia.

Ce qui eut pour réaction de faire stopper l'homme. Méfiant tout à d'abord il lui répondait :

- Je suis Wandrille. Wandrille de Gorsemoor  .

La jeune fille ne lui avait pas donné son vrai prénom, que cachait elle ? Et pourquoi cet intérêt subite pour cet homme? Elle n'était pas sorcière ça c'était sûre alors pourquoi ? Allait devoir lui envoyer un sort d'oubliette ? Ce qui était fortement interdit pour une cinquième année hors de l'école. Alors que faire ? Elle connaissait bien cet homme, pour l'avoir croisé chez sa grand mère. Il aimait parler de tout et de rien. On pouvait rarement l'arrêter, quant il se lançait dans ses histoires sur le monde de la magie. Mais il n'était pas selon son souvenir un sorcier imprudent. Aussi elle croisait les doigts pour qu'il comprenne qu'il devait faire attention à ses dires.

Eireen eut une idée pensant que cela allait avoir pour conséquence leur départ loin de lui . Elle s'approchait de la jeune fille et lui murmurait :


- Effectivement je le connais, il est un peu dérangé. Pas méchant mais il est capable de t'inventer tout et rien sur un monde imaginaire. J'ai eu le malheur de lui parler une fois alors que je rendais visite à un ami à l'hôpital. Et depuis dès qu'il me voit il ne me lâche pas. Il a dût encore s'échapper. Et là j'ai pas vraiment envie de lui parler. Mieux vaut le laisser ou on va y passer la journée.

Elle espérait qu'elle l'écoute ne chercherait pas à en savoir plus. Eireen n'avait jamais su mentir, elle détestait ça. Elle espérait que l'homme ne lui en voudrait pas et comprendrait son attitude. Elle tentait de lui faire signe pour qu'il comprenne qu'il devait partir. Mais comprendrait il ? Aussi elle croisait les doigts, commençant à marcher espérant qu'elle la suive. La journée était bien avancée et elle devait faire ses courses avant de partir pour Poudlard.






Dernière édition par Eireen Gallagher le Ven 11 Déc - 18:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudredecheminette.forumotion.com/t507-eireen-gallagher-en-cours http://poudredecheminette.forumotion.com/t481-eireen-gallagher
avatar


Serial Kiffeuse

Messages : 1087
Âge du Personnage : 23 ans
Lieu de vie : Brighton

MessageSujet: Re: Le Grand Illusioniste [PV Eireen] Sam 6 Juin - 21:22

Mon petit doigt me souffle que je tiens enfin quelque chose. Et mon instinct dit tout pareil.
Mais Eireen-pas-Eireen vient parasiter mon jugement avec quelques mots qu'elle me glisse à l'oreille. Un avertissement.

J'imagine que c’est tout moi, ça... M'emballer pour rien et me laisser avoir par le premier crétin venu. Je me pensais plus intelligente que ça.
Pourtant, même avec la raison et le sens de l'analyse que j'essaie de faire entrer dans l'équation, la sensation d'étrange refuse de partir.

Peut-être que j'ai toujours pensé que les fous avaient bien plus de choses à dire que ce qu'on croit.
Attention, pas que je sois une grande fan des fêlés du bulbe. Mais j'avais une tante qui avait quelques araignées dans le plafond. Augusta qu'elle s'appelait. Elle était carrément chelou et quand j'étais gamine, elle me faisait grave flipper. Mais de temps à autre, entre deux phrases sans queue ni tête, elle avait le don de t'asséner deux trois vérités bien senties qui te faisaient douter de sa non-santé mentale.
Bon, elle a fini internée et je 'ai plus jamais revu (les fous, c'est pas tellement mon truc). Mais j'imagine que j'ai appris de cette histoire que même les plus gravement atteint ont quelque chose à raconter.

De là à écouter notre fêlé du jour me déblatérer des histoires, merci mais non merci.

Mon sentiment d'insouciance s'est envolé.
J'ai pas trop aimé que ma copine de lecture essaie de m'avoir avec un bobard. Je dis pas, un mensonge de temps en temps, ça peut servir, mais je suis mal à l'aise avec ceux qui mentent juste pour se simplifier la vie. Elle est jeune et je devrais lui pardonner. Oui. Mais je pourrais pas oublier. Et le pont que j'essayais de dresser entre elle et moi va s'en trouver fragilisé. C'est pas comme si je prévoyais d'en faire ma meilleure amie du monde. Je m'entends mieux avec les gars de toute façon.

Dans le doute, j'adresse un sourire à Wandrille. Je regrette de pas avoir d'argument ou d'excuse pour traîner un peu. Faut que j'essaye de me débarrasser d'Eireen-pas-Eireen pour revenir le voir. Seule. Avant qu'il disparaisse. Je trouve les explications de ma comparse un peu trop... trop, pour être honnêtes.
Je me connais, j'aime creuser le pourquoi et le comment.

Je m'éloigne donc, momentanément. Et tente de reprendre le fil de notre conversation.


. Et donc...

Je vais pas y arriver, je sens.

. Tu l'as connu comment, ce type ?

Pas pu m'en empêcher. D'un autre côté, elle me doit bien ça !



Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudredecheminette.forumotion.com/t512-contes-et-legendes-d-un-monde-oublie-ezio http://poudredecheminette.forumotion.com/t154-stacy-grant-moldue-etudiante
avatar



Messages : 52
Âge du Personnage : 15ans
Lieu de vie : Non loin de lui

MessageSujet: Re: Le Grand Illusioniste [PV Eireen] Dim 2 Aoû - 11:45

Eireen savait quelle ne s'en tirerait pas à si bon compte. Quelle devrait s'expliquer bien plus sur le fait qu'elle le connaissait. Mais comment lui expliquer sans mentir ? Elle fût soulagée de voir que la jeune fille s'éloignait du sorcier. Déjà une bonne chose de faite, mais elle devrait sûrement lui apporter plus d'explications. Aussi n'était elle pas étonnée de l'entendre lui demander comment elle connaissait cet homme. Eireen prit une grande inspiration, et lui dit :

- Bon je te dois bien ça, bien que je déteste parler de cela. C'est très personnel, ça touche ma famille et je n'aime pas m'y attarder. En fait c'est ma grand mère  qui est malade. Elle est enfermée dans une maison spécialisée. Il m'arrive d'aller la voir parfois quant je passe à Londres. Elle y fait souvent des séjours. En fait ma famille préfère par sécurité pour elle de l'y envoyer de temps en temps. Non pas que ça la rende plus normale. En fait elle n'est pas si folle que ça. Elle a juste une façon de vivre qui déplaît aux miens. ils aiment bien paraître normaux, et ne pas faire de vagues. Avec ma grand-mère  c'est peine perdue.

Elle regardait la jeune fille, espérant que son excuse n'était pas trop bancale. En fait elle ne mentait pas totalement. Sa famille n'aimait pas comment vivait sa grand mère. Et ne se gênait pas pour le lui faire sentir.

- J'espère que tu comprends je ne n'aime pas le dire à tout le monde. Non pas que j'en ai honte loin de là. Juste que j'aime pas en parler.  Lors d'une visite à ma grand mère j'ai pu la voir parler à cet homme. Elle a tenu à me le présenter. Depuis à chaque fois qu'il me rencontre il m'accapare. Me parlant de ce qu'il pensait être réel. Il en devient étouffant si tu le laisse faire. Et je n'avais pas la patience de l'écouter pendant des heures. Aussi j'ai préféré faire comme si je ne le connaissais pas. Cela m'aurais évité d'avoir à te dire tout ça. Ce n'est pas vraiment évident de paraître normale après qu'on est avoué avoir une grand mère folle. Et je ne t'en voudrais pas si tu préfère en rester là...

Eireen tentait de clore le sujet, elle détestait mentir sur sa grand mère. C'était la seule de sa famille à ne pas la traiter de monstre. Normal elles étaient pareilles. Celle qui lui avait permis de prendre confiance en elle. Et qui hélas avait été présente alors qu'elle le perdait. Sorte de bouée de secours alors qu'elle se noyait dans cette douleur qui l'étreignait encore aujourd'hui. Elle aurait voulut resserrer ses doigts autour de son pendentif, mais là elle ne le pouvait pas. Eireen sentait les larmes lui monter aux yeux. La gorge se nouer, à ce souvenir. Elle prit encore une respiration, tentant de faire partir cette douleur. Elle savait que c'était peine perdue, elle ne la quittait jamais.  Elle regardait à nouveau la jeune fille, s'attendant à la voir la laisser là en plan.







Dernière édition par Eireen Gallagher le Ven 11 Déc - 18:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudredecheminette.forumotion.com/t507-eireen-gallagher-en-cours http://poudredecheminette.forumotion.com/t481-eireen-gallagher
avatar


Serial Kiffeuse

Messages : 1087
Âge du Personnage : 23 ans
Lieu de vie : Brighton

MessageSujet: Re: Le Grand Illusioniste [PV Eireen] Jeu 27 Aoû - 21:17

C'est fou qu'elle me parle de sa grande-mère un peu folle, alors que je pensais tout justement à ma tante Augusta. J'en oublie presque mes doutes et mon scepticisme.
Je peux que comprendre ce qu'elle traverse. Je dis pas que j'agirai comme elle, mais je peux concevoir qu'elle se protège comme elle peut. Après tout, c'est encore presque une gamine. Je peux pas vraiment lui en vouloir.

En plus, elle a vraiment l'air bouleversé et, traitez-moi de monstre, mais là, j'ai envie de tout sauf qu'elle se mette à pleurer sur mon épaule. J'assume pas les épanchements lacrymaux. Je me sens toujours débile dans ces cas-là, et, honnêtement, je sais jamais quoi raconter pour faire cesser les chutes du Niagara.
Parce que c'est le but, hein, de déblatérer des inepties pour qu'ils arrêtent de pleurer ?!

Je me dépêche d'enchaîner, avant qu'elle fonde en larmes. Je lui touche rapidement le bras et je lui souris de tout mon cœur :


. T'inquiète, je comprend.

J'imagine que je pourrais m'arrêter là et enchaîner sur ce qui m'intéresse vraiment. Ou passer à l'étape de mon plan où je la plante vite fait pour retrouver le Wandrille. Mais je suis pas un monstre. Et je peux pas la laisser se vautrer dans ces mauvais souvenirs. J'ai un minimum d'empathie quand même.

. Ma tante aussi est un peu particulière.

Je le vis bien mieux qu'elle apparemment.
Je laisse pas vraiment ce genre de choses m'atteindre. Plus maintenant en tout cas.

Bon, je suppose que je peux pas la laisser, là, maintenant.
Je vais devoir revenir plus tard pour faire (encore) le pied de grue. Peut-être que Wandrille avait quelque chose à faire dans les parages et qu'il sera encore là dans un moment.
Je soupire pour moi-même.


. Bon. On va la voir cette librairie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudredecheminette.forumotion.com/t512-contes-et-legendes-d-un-monde-oublie-ezio http://poudredecheminette.forumotion.com/t154-stacy-grant-moldue-etudiante

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le Grand Illusioniste [PV Eireen]

Revenir en haut Aller en bas
Le Grand Illusioniste [PV Eireen]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Méréwyïn Alaryïn [Grand prêtre d'Arcamenel] {réservé Ambre}
» Tralïn- guerrier nomade grand tueur d'orque
» Un sous-commissariat à Grand'Ravine
» Nouveau lac formé par le séisme en Haïti menace d'inonder Grand-Goâve
» des idées de grand'mère

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudre de Cheminette :: Royaume-Uni :: Angleterre :: Londres-