L'info du Moment

PdC ferme ses portes...
Nous vous invitons à nous rejoindre
sur Chemins de Traverse !


Poudre de Cheminette



 

Partagez|

Et le ciel s'est embrasé... [Ezio]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


Serial Kiffeuse

Messages : 1087
Âge du Personnage : 23 ans
Lieu de vie : Brighton

MessageSujet: Et le ciel s'est embrasé... [Ezio] Sam 6 Aoû - 22:55

Déprimée.
C'est le verdict que me colle Justin depuis janvier, sans vraiment y comprendre grand chose.

C'est vrai que j'ai pas un moral d'enfer. Et je suis juste incapable de lui expliquer ce qui va pas chez moi. Notre vie ressemble aux mois d'avant, avec un petit aspect routinier. Mais bon, même la banalité devrait pas suffire à me filer le bourdon.
Mais je dois bien avouer que j'ai plutôt le moral dans les chaussettes, même si je fais tout pour le cacher. Par moments, je me retrouve à fixer le vide, avec une sensation de manque dans la poitrine. Et j'ai beau m'enfiler tout le chocolat du monde, rien n'y fait. Ça peut durer des heures, à me sentir perdue, triste, un peu déconnectée de la réalité.

Je fais tout pour le cacher, certes, mais Justin est plus perspicace qu'avant. Depuis janvier, lui aussi est un peu bizarre. Il y a déjà eu l'affaire des billets où il m'a pondu une crise de jalousie monumentale en pleurnichant que j'allais le quitter, sous prétexte qu'il avait trouvé des preuves. J'ai rien compris à ses preuves et il a fini par laisser tomber les accusations. Mais à partir de ce jour-là, il s'est montré prévenant comme jamais. Comme jamais depuis qu'on est mariés en tout cas. Aux petits soins. Absolument adorable. Un peu étouffant. Je devrais pas dire ça, parce que si je suis là, en pleine gare de King's Cross, avec Saucisse et ma valise, c'est juste grâce à lui. Lui qui m'a encouragée à plaquer la fac une semaine pour aller passer quelques jours à Liverpool, chez une de mes sœurs. Il m'a offert le ticket de train, en me promettant de me rejoindre ce week-end.

Là, je suis en pleine attente de correspondance. Je suis arrivée de Brighton il y a une heure de ça, et je guette mon train pour Liverpool. Je checke mon billet. Départ 11h20. J'ai encore une de mi-heure à tuer. Et même pas le goût de me vautrer au Starbuck, alors que j'adore leur Clover brewed coffee. J'ai juste pas le goût de grand chose, ces derniers temps. J'imagine que ça finira par passer.
Alors, pour tromper l'attente, je zyeute la direction pour Watermark Books. Y a que dans les livres que j'arrive à m'échapper. Mais d'un coup, Saucisse s'emballe (Saucisse, c'est mon petit teckel adoptif. Lui aussi, c'est une nouveauté de janvier. Il me regarde toujours avec ses grands yeux un peu tristes. Je sais que je suis débile, mais parfois, j'ai l'impression qu'il essaye de me dire quelque chose). Je l'ai jamais vu comme ça. Même quand je rentre de ma journée de fac, il est pas aussi fou. Ça me surprend tellement que je lâche sa laisse. Il file à toute pompe en aboyant comme un sauvage ravi. Et moi, je lui cours après comme une idiote.

Quand je le choppe enfin, il est en train de faire la fête à un grand type brun (slurp slurp).
Je marque une pause. Avise le type.
Je le regarde. Il a des yeux magnifiques.
Il me regarde. Vraiment magnifiques. Captivants.
Je fronce les sourcils. Il y a quelque chose qui...

Et le monde explose. Littéralement.
La seule que je trouve à penser, c'est Too bad... Ils auraient pu attendre demain.... Depuis les attentas de Paris, je me dis qu'un jour ou l'autre, ça allait tomber sur Londres. Je suis pas vraiment étonnée. Mais j'aurais préféré que ce soit l'autre jour.

Je me sens vaciller.

J'entends plus rien. Je vois plus rien . Je sens encore la chaleur de l'explosion mais j'ai pas vraiment mal. Pas du tout en fait. Je me sens même plutôt bien. Alors je me dis que je suis morte et que je vais enfin savoir ce qu'il y a derrière. Je guette la lumière blanche.

Jusqu'à ce que je percute que j'ai les yeux fermés.
Que je suis contre un autre corps. Chaud. Qui a ses bras refermés autour de moi.
Et que je me sens vraiment bien. Avec le sentiment d'être rentrée chez moi.
Il faudrait que j'ouvre les yeux. Mais j'ai pas envie de retourner à ma réalité. Surtout cette nouvelle réalité-là, pleine de fumée et de cris.



Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudredecheminette.forumotion.com/t512-contes-et-legendes-d-un-monde-oublie-ezio http://poudredecheminette.forumotion.com/t154-stacy-grant-moldue-etudiante
Et le ciel s'est embrasé... [Ezio]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Entre Ciel et Terre [pv Nuage d'Or et Nuage Enneigé]
» Septième ciel
» [Ruelles] Balade matinale sans Sebastian [PV: Ciel Phantomhive & Atsuka Lyako]
» Les 4 sacrés du ciel
» Dessine moi un arc-en-ciel... [LIBRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudre de Cheminette :: Royaume-Uni :: Angleterre :: Londres-