L'info du Moment

PdC ferme ses portes...
Nous vous invitons à nous rejoindre
sur Chemins de Traverse !


Poudre de Cheminette



 

Partagez|

La dernière minute [Hael]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


Serial Kiffeuse

Messages : 1087
Âge du Personnage : 23 ans
Lieu de vie : Brighton

MessageSujet: La dernière minute [Hael] Jeu 14 Jan - 21:25

-
Noël chez les grands-parents Osborne... Je peux pas vraiment dire que j'en ai rêvé toute ma vie. Mais je me suis engagée alors... Prenons notre courage à deux mains et fuyons de l'avant ! On a pris la route hier soir, juste après mon dernier courts à la fac. Je me suis débrouillée pour faire une escale en chemin. Birmingham est presque à mi-chemin entre Brighton et Leeds, notre destination. Peut-être qu'aujourd'hui, samedi 19 décembre 2015, je vais me perdre dans une rue obscure. Je serais teeeeeeeeeeeeeeeeeeellement déçue de rater le pudding spécial noël de Grand-ma Osborne...
-.




J'en profite qu'on soit à Birmingham, un samedi d'avant Noël, pour prétexter à Justin des courses de dernière minute. C'est pas complètement faux. Je suis toujours à la bourre quand il s'agit de faire mes cadeaux de fin d'année.
Et puis, de toute façon, Justin est pas foutu de résister à ma proposition de "faire un petit week-end en amoureux à Brimingham, oooooh, alleeeeeez ! On va squatter avec ta famille pendant une semaine, on peut bien prendre deux petits jours rien qu'à nous. En plus, j'ai un super plan de la mort qui tue pour ce soir !" .

Bref, j'ai gagné deux jours de rab loin de la belle famille (si, si, j'adore la mère de Justin, ce sont ses frères et sa grand-mère que je supporte pas), avec, en prime, une petite session shopping. Je suis pas un danger sur pattes pour ma carte bleue maigrelette, mais j'avoue kiffer les courses de Noël, les petits airs guillerets et un peu kitch dans les boutiques, la gaufre au chocolat en cours de route et les lumières de partout. Justin est un peu plus cynique (blabla fête commerciale blabla). Je prétexte vouloir lui trouver deux trois trucs en plus pour l'abandonner chez le premier HMV venu... Il a déjà les yeux qui brillent, l'hypocrite. Il va passer la journée devant ses jeux vidéos chéris et moi, j'aurais tout le temps que je veux pour chanter Jingle Bells dans les magasins.


Un bon gros morceau de journée (et de mes économies) s'est envolé quand je croise ce type...
Oh, je suis pas la seule à l'avoir remarqué. Il a tout un paquet de regard scotché au moindre de ses gestes. La différence entre moi et les autres filles, c'est que moi, je suis pas en train de baver devant ses yeux ou de ricaner bêtement pour lui tirer un sourire. Je dis pas que je suis insensible au chromosome Y.. Je suis même prête à reconnaître qu'il est franchement pas moche. Mais il est un peu jeune, et, de toute façon, je suis fidèle. J'ai des yeux et je sais m'en servir, mais pas au point d'avoir l'imagination qui galope pour le premier bellâtre qui passe.

Non, si je le regarde, c'est à cause de ce petit frisson que j'ai appris à reconnaître. Le sentiment de quelque chose qui cloche. De quelque chose de différent.
J'ai appris à me fier à mon instinct, même s'il se fout de moi une fois sur deux.
Je suis presque sûr que ce gars a quelque chose de particulier.
Je fais style je continue mon shopping l'air de rien, mais je le laisse jamais vraiment sortir de mon champs de vision.

Et plink ! Il me faut pas plus de deux minutes pour que l'info sois captée par mon cerveau. Là ! A moitié enfoui dans son sac, un... un je-sais-pas-trop-ce-que-c'est... Mais ce que je sais en revanche, c'est que je suis presque sûre que ce truc ne devrait pas bouger et s'illuminer comme ça. Je sais qu'on est au XXIème siècle et qu'on arrête pas le progrès, mais ça m'étonnerait qu'un truc en bois brut, comme ça, soit doté du bluetooth et de l'option son et lumière. Non, il y a quelque chose de vraiment pas technologique dans la façon dont ce truc bouge et scintille. Quelque chose qui agrippe les tripes et me tire en avant. Je me retrouve comme une cruche, plantée devant ce type, en m'attirant des regards noirs de ses groupies.


. Salut !

Et quoi, maintenant ?
Je peux pas me la jouer recruteuse de chez Greenpeace, ou fumeuse en manque de briquet, je serais pas crédible. Et je suis mariée depuis trop longtemps, j'ai l'impression d'avoir oublié comment on drague, même pour de faux.
Il me faut un truc accrocheur et qui l'empêche de se débarrasser de moi en trois secondes chrono !


. Désolée de te déranger...

Oui, bon, j'allais pas le vouvoyer direct !

. J'aurais besoin d'un petit coup de main... T'aurais deux minutes ?

Mouais. Peu mieux faire.

. Promis, j'ai rien à vendre !



Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudredecheminette.forumotion.com/t512-contes-et-legendes-d-un-monde-oublie-ezio http://poudredecheminette.forumotion.com/t154-stacy-grant-moldue-etudiante
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: La dernière minute [Hael] Lun 25 Jan - 22:30


La dernière minute
Mais si j'ai le temps. Demain ce sera plus pratique, promis!





Noël, le moment magique que tous les enfants adorent. Que ce soit du côté moldu ou non d'ailleurs. Tous les gens qu'Hael a pu côtoyer dans sa vie en livrent à peu de choses près le même commentaire "ça rassemble la famille en plus de faire plaisir à tous. Surtout les gamins". Étant encore relativement jeune, il ne peut qu'acquiescer cette idée. Tout en se rendant compte, maintenant qu'il est en âge de devoir offrir lui aussi des cadeaux, que c'est la période de l'année la plus coûteuse. C'est donc avec réticence qu'Hael s'est finalement décidé, moins d'une semaine avant Noël, à faire ses courses. D'un côté il était ravi, ça allait lui permettre de revoir son frère après sa première année de voyage autour du monde, et embêter sa famille en toute impunité. Comme avec le cadeau qu'il compte faire à son aîné, Hugo, pour se venger de l'année dernière. Rien qu'en y repensant, Hael en rigole encore... Enfin, encore fallait il trouver la vacherie idéale. Il comptait la trouver au Chemin de Traverse, mais comme il devait y aller avec sa frangine le lendemain, il a préféré faire un tour à Birmingham, chez les moldus, pour trouver les cadeaux de sa famille française pas franchement douée avec une baguette.


Il se baladait donc dans l'artère marchande. Les centres commerciaux n'étant pas vraiment sa tasse de thé, Hael préfère s'arrêter dans les petites boutiques. Il a l'impression qu'il y a des articles bien plus intéressants, et beaucoup moins communs. Plus authentiques, en somme. Le hic, c'est que comme il y a moins de monde dans ces petits magasins, on regarde plus les gens. Et si pendant un temps, il trouvait le fait de se faire dévisager de la tête aux pieds plutôt flatteur, il s'en est vite lassé. Surtout en voyant que c'est toujours le même genre de personne : des filles toutes plus superficielles les unes que les autres, à se baser uniquement sur le physique. C'est surtout leur regard qu'il ne supporte plus des masses. Celui qui indique que pas mal de scénarios se font, que l'imagination s'envole.

C'est d'ailleurs en soupirant en remarquant que c'était une fois de plus le cas, avec le groupe de pots de peinture gloussant contre le mur d'en face, qu'Hael s'est retrouvé face à une jeune femme... Étrange. Avec un air timide, mais qui n'a aucun souci pour aborder un inconnu, assez à l'aise pour blaguer en plus de ça. Et qui n'a pas le fameux regard débordant d'imagination. Intrigué et étonné, son éternel sourire est réapparu sur son visage en répondant à la jeune femme.

- Eh bien, ça dépend de quoi tu as besoin. Si ça reste légal et réalisable, pourquoi pas!

Si elle compte prendre la pente de l'humour, autant l'accompagner. Il adore surenchérir dans le comique, autant profiter de la situation.

-J'aurais droit à quoi en échange? Une visite du père Noël? Mais attention hein, le vrai. Pas un sosie.

Toujours le sourire, mais cette fois avec la pointe de malice dans les yeux. Pour changer. Et les mains dans les poches, histoire de pas avoir envie de trifouiller dans son sac et montrer à tous ses bidules magiques. Qu'il se maudissait presque d'avoir amenés.
(c) AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Serial Kiffeuse

Messages : 1087
Âge du Personnage : 23 ans
Lieu de vie : Brighton

MessageSujet: Re: La dernière minute [Hael] Sam 20 Fév - 1:18

Vous pouvez penser que je suis débile, mais un mec qui sourit, et sans regarder mon décolleté c'est pas non plus que j'ai un décolleté renversant Rolling Eyes ) et sans les yeux débordant de luxure, je trouve ça rafraîchissant. Ça fait du bien, quoi, de pouvoir avoir un semblant de relation sociale sans à-priori, et surtout de ne pas se prendre une tronche de six-pieds de long par la face pour un peu de bonne humeur lancé à l'improviste.
C'est que je commence à être sérieusement gavée par toute cette morosité ambiante. Ça leur coûte quoi, aux gens, de se sourire de temps à autre et d'essayer de communiquer un peu, parfois...et autrement que l'oreille vissée à leur smartphone ?
C'est ptêtre pour ça que j'aime bien les courses de Noël aussi. A part les grincheux perpétuels et les grippes-sous, il y a quelque chose dans l'air de différent. Une légèreté et une bonne humeur certaine. Et j'aime ça.

Mais je m'égare un peu.
Quand le type m'adresse la parole à son tour, je ne peux pas ne pas remarquer les regards des groupies, posés sur moi. Je crois que je peux m'estimer heureuse si je survis à la journée, sans atteinte à mon intégrité physique.
Elles savent pas encore que je suis ceinture noire de ju-jitsu...
Mais je m'égare encore...

Je souris et je me lance dans une réponse improvisée :


. Rien d'illégal, c'est promis !

Pendant que je déballe mes banalités, je cogite à fond. Oubliées les groupies furax, il me faut un plan d'attaque qui tienne la route et qui m'assure un max de temps avec mon inconnu, le temps de lui soutirer un ou deux secrets ou de faire le jour sur cette histoire.

. Je peux essayer de négocier avec le Père Noël... C'est le cousin de mon grand-oncle...devrait y avoir moyen.

Je m'agite du sourcil pour qu'il saisisse le second degré. Il manquerait plus qu'il me prenne pour une frappadingue.

. Plus sérieusement, je t'offre un café ?

Je fais la grimace en réalisant que vue sa tête et la horde de fans qu'il se trimballe, il doit avoir son lot de cafés offerts... et peut-être qu'il en a ras-la-casquette.

. Ou un McDo, ou ce qui te tente. C'est juste que je sais pas trop comment me sortir toute seule de mon affaire.

Attention, entrée en grosse zone Mytho.
C'est pas ma spécialité, mais j'imagine que la fin justifie les moyens.


. Y a ce magasin, à quelques rues de là, où je me suis pas vraiment sentie à l'aise, parce que j'étais la seule fille et que je savais pas trop quoi chercher. Je voudrais un cadeau pour mon mec et... Ouais, t'as un peu son genre et vous faites la même taille. Ça te prendra quinze minutes max et, pour te remercier, je t'offre le burger de ta vie !



Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudredecheminette.forumotion.com/t512-contes-et-legendes-d-un-monde-oublie-ezio http://poudredecheminette.forumotion.com/t154-stacy-grant-moldue-etudiante
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: La dernière minute [Hael] Dim 6 Mar - 22:48


La dernière minute
Mais si j'ai le temps. Demain ce sera plus pratique, promis!





Hael avait beau réfléchir comme il voulait à la scène qui était en train de se dérouler et la mettre dans tous les sens, il avait l'impression étrange de connaître la femme en face de lui. Pas au point de déblatérer sur sa vie, mais une sensation... D'aise, tout simplement. Comme s'il traînait avec une amie et que cette sortie était prévue. Et pourtant, il était sûr et certain de ne l'avoir jamais vue avant ce jour. C'est donc avec bonne humeur et un amusement certain qu'il l'a tranquillement écoutée, et a même fait plus qu'esquisser un sourire à son histoire de Père Noël. Franchement, combien de personnes inconnues auraient pu sortir une réponse du genre au premier passant venu, sans le prendre pour un taré fini tout juste bon à interner? Selon Hael, pas énormément, et c'est pour ça qu'il était déjà décidé à lui donner le coup de main dont elle avait besoin. Et puis, en plus de ça elle avait le sens de l'humour, donc autant en profiter pour surfer dessus. Et le fait qu'elle était charmante ne gâchait bien évidemment rien à la chose.

- Mmmmh... Un café, ça me tente pas plus que ça non. Par contre, tu réveilles mon estomac en parlant nourriture, je pense ne pas avoir d'autre choix que d'accepter de t'aider à cause de ce vorace qui a bien trop tendance à dicter ma vie parfois. Par contre, t'es sûre de m'offrir ce qui me tente? Parce qu'à ce moment là, on va au Purnell's et c'est pas vraiment le même budget.

De la malice, toujours en avoir. Il espérait juste qu'elle allait capter que lui aussi, il donnait dans le second degré. Il avait été une fois au Purnell's une fois dans sa vie, pour l'anniversaire de son grand-père. C'était excellent, évidemment, mais il avait été plus que content de ne pas avoir à régler l'addition.

- Enfin, on verra pour ça plus tard j'imagine. T'as de la chance, j'étais mannequin dans une autre vie, je suis la personne qu'il te faut pour cette mission des plus périlleuses!

Un mannequin qui parle de bouffe et qui se dit dirigé par ça, bien sûr, c'était parfaitement crédible comme histoire. Enfin, au moins il se faisait doucement rire tout seul le jeune homme.

- Laisse moi juste prévenir les gens que je dois rejoindre plus tard que tu me kidnappes.

... Bon, voilà la partie la plus complexe. Il a beau avoir du sang moldu dans les veines, Hael est loin d'être habitué à leur technologie. Et il a encore un peu de mal avec les téléphones, qu'ils soient fixes ou portables. C'est donc bien maladroitement qu'il a sorti celui prêté par sa grand-mère - qui elle est au top à ce sujet, ce dont il est admiratif - pour lentement écrire un sms à son cousin, le tout en étant concentré pour éviter que ça prenne trente ans. Le message envoyé, le portable retourne dans le sac, ni trop loin ni trop près de sa baguette. Une fois fait, à nouveau un sourire joueur.

- En tout cas, tu me rassures sur un point. J'ai cru que c'était une autre tentative de drague. Pas que ce soit déplaisant, mais les petits groupes qui en envoient une pour tâter le terrain, c'est quand même un peu gonflant. Enfin... Si c'est quand même le cas, j'te donne un point pour l'originalité de l'approche! Au fait, j'oubliais. Moi c'est Hael.

Bon, sur ce point, ce n'était pas pour se vanter, mais pour faire subtilement passer un message. Et s'il n'avait pas l'impression que c'était le cas de cette fille là, avec un peu de chance le groupe de glousseuses un peu plus loin aurait entendu.

- Je te suis pour voir le fameux magasin qui met mal à l'aise?

(c) AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Serial Kiffeuse

Messages : 1087
Âge du Personnage : 23 ans
Lieu de vie : Brighton

MessageSujet: Re: La dernière minute [Hael] Lun 21 Mar - 14:31

Y a une décontraction du corps et de l'esprit, chez ce type, qui me plait bien.
Assez pour répondre du tac au tac :


. Le Purnell's, c'est ringard. Je suis invitée à Buckingham pour le thé, ça te tente pas plutôt ?

Pour le reste, j'enchaîne des sourires et des réparties à chacun de ses bons mots. Décontraction, c'est exactement le terme. Comme si on avait l'habitude de traîner ensemble. Je peux me laisser aller à débiter les pires âneries, il a pas l'air de vouloir partir en courant. Mieux, il enchérit.
Bon, je suis pas du genre à passer trois plombes à cogiter pour dire deux pauvres phrases, mais quand même, pas avoir besoin de se surveiller, ça fait du bien aussi.

D'un geste, je lui indique la direction à suivre pour mon fameux magasin qu'il va falloir que je dégote rapidos. Dans ma tête, je fais défiler les quelques enseignes spécialisées en fringue de mecs que je connaisse.
Primark ? Trop bas de gamme. Les vendeurs n'en auraient strictement rien eu à secouer de moi. Même chose pour H&M.
High and Mighty aurait été pas mal si Justin avait mesuré plus d'1m75 et été plus vieux que ses vingt-trois ans.
Burton ? Pourquoi pas ? A condition de réussir à m'esquiver avant de passer en caisse.
Slaters est trop BCBG à mon goût.
Scotts, à la limite.

Je verrais bien ce que je trouverais sur mon chemin.

J'avise son portable d'un signe de tête.


. C'est bon ? Si tu donnes pas de nouvelles pendant les dix prochaines minutes, personne m'enverra les services secrets ?

Pas sûre que la décontraction soit une si bonne idée.
Je me débrouille plutôt bien dans pas mal de domaine, mais Justin n'arrête pas de me dire que mon humour est franchement pourri. On pourrait attendre plus de soutien de son mari. Pour le meilleur et pour le pire, non ?

Mais enfin, je vais pas m'arrêter en si bon chemin.


. Un point ? C'est tout ? Hé, je suis quand même plus douée que toutes tes autres pintades !! Moi, je me balade toute seule avec toi ! Y en a pas une qui y est arrivée !

J'ai presque envie de leur envoyer un petit sourire narquois. Mais bon, je suis au-dessus de ce genre de provocation. Ou pas.

. T'es canon, je dis pas, hein ? Mais j'ai un mec à la maison... et puis, j'aurais trop peur de me faire arrêter pour détournement de mineurs.

Je suis à deux doigts de lui envoyer un petit coup de coude, comme d'autres s'enverraient des clins d'œil. J'imagine qu'on est pas tout à fait assez best buddies pour ça, encore.
Bon, là, de deux choses l'une, soit il est vraiment mineur et c'est bien envoyé. Soit il l'est pas et ça peut être drôle quand même.

A papoter avec mon copain comme cochon, j'oublie presque ma mission première : ma petite enquête. C'est un peu pour ça que je file droit vers la catastrophe sociale et magasinière. Pour percer ce truc bizarre que j'ai perçu chez lui.
Réorientons la conversation incognito :


. Et toi ? T'auras besoin d'un coup de main pour ton shopping de Noël ou t'auras fait le tour ?

L'idéal, ce serait que je puisse dépiauter son sac ou que je l'incite à le déballer pour que je puisse farfouiller en quête de mon truc bizarre.
Zut ! J'aurais dû me faire passer pour un agent de sécurité en civil, service antiterrorisme. J'aurais pu fouiller tout ce que je voulais. Certes, mais ça aurait été moins drôle.

Je pense que j'allais coller à mon inconnu pendant un moment encore.


. Au fait, moi, c'est Stacy !



Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poudredecheminette.forumotion.com/t512-contes-et-legendes-d-un-monde-oublie-ezio http://poudredecheminette.forumotion.com/t154-stacy-grant-moldue-etudiante

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La dernière minute [Hael]

Revenir en haut Aller en bas
La dernière minute [Hael]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Un petit contre temps de dernière minute [Pv Yumiko][Fini]
» Un imprévu de dernière minute [Eléa]
» Lin Yao ♦ Livraison de dernière minute
» Tout peut basculer, d'une minute à l'autre. [Luffy!]
» [TERMINE]J'ai oublié d'te demander quelque chose la dernière fois... [Paige]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudre de Cheminette :: Royaume-Uni :: Angleterre-